Tél:+228 92 42 51 78
latest

31 août 2020

Conseil de l’Entente: Les Experts affinent les stratégies de lutte contre l’extrémisme violent




Engagés à venir à bout de l’extrémisme violent, les pays du Conseil de l’Entente affinent leur stratégie. Dans le sens est ouvert lundi 31 août 2020 à Lomé, la 5ème Réunion des Experts en charge de la sécurité et des frontières. Une réunion de haut niveau qui court jusqu’au 02 septembre 2020, et qui vient en prélude à la rencontre des Ministres en charge de la sécurité des pays membres que sont le Togo, le Bénin, la Côte d’Ivoire, le Burkina Faso et le Niger.


Face à l’extrémisme violent qui sévit dans la sous-région ouest africaine, le Conseil de l’Entente a opté pour la prévention, comme moyen de lutte. En ligne avec cet objectif, les Experts en charge de la sécurité et des frontières ont ouvert lundi à Lomé, une rencontre de trois (3) jours.


Placée sous le thème : « Investir dans les espaces frontaliers pour prévenir le risque sécuritaire grandissant dans les pays membres du Conseil de l’Entente », la rencontre présidée par le Colonel Yaovi Okpaoul, Directeur de la Police nationale du Togo, devra à terme, aboutir à des stratégies concrètes de lutte contre l’extrémisme violent.


Au-delà, le lancement de cette réunion de haut niveau acté par la présence de Dr Patrice Kouamé, Secrétaire exécutif du Conseil de l’Entente,  s’inscrit dans la vision des recommandations faites aux Etats membres, qui visent l’élaboration et la mise en œuvre de politiques nationales de sécurité, la promotion d’un développement équilibré du territoire national, le renforcement de la décentralisation et la mise en place de mécanismes nationaux et locaux de dialogue interreligieux et interculturels.


Ainsi, le Cabinet Polygone, retenu à la suite d’un appel d’offre, devra présenter un rapport que les Experts devront examiner en vue d’en faire une proposition aux Ministres en charge de la Sécurité.


L’objectif étant de parvenir à une meilleure politique d’inclusion des populations et de promouvoir un développement intégré, les Experts auront également droit au cours des échanges, à une importante présentation des moyens et actions des groupes extrémistes de la sous-région, en vue d’une meilleure proposition de lutte.


Un constat


Pour le Col Yaovi Okpaoul, Directeur de la Police nationale togolaise et Président du Comité des Experts, la menace terroriste et l’extrémisme violent prospère en se nourrissant de la précarité et l’injuste sociale ambiante.


Et conscient de cette menace djihadiste qui met à rude épreuve les mécanismes mis en place par les Etats, il invite donc, à une solidarité d’action devant permettre de mieux lutter contre le fléau.


Ainsi observe-t-il, «  aucun pays ne peut se sentir à l’abri de cette menace, il convient de créer des synergies positives pour rester solidaires devant l’ampleur sans cesse grandissante de ce fléau ». D’où la nécessité d’évaluer les mécanismes de lutte en vue de les rendre plus performants.


Caleb AKPONOU

E-Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com

Tél ; (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60 : Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de vote site Gapola

« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire