Tél:+228 92 42 51 78
latest

7 août 2020

Covid-19 : La BAD renforce son appui financier au Togo



La Banque Africaine de Développement (BAD accompagne le Togo dans la mise en œuvre de son Plan de riposte à la pandémie de Covid-19 et l’appui des jeunes dans le secteur agricole. Dans le sens est intervenue jeudi 06 juillet, la signature deux (2) accords. Le premier, d’un financement de 16,5 milliards FCFA, porte sur le Programme d’Urgence d’Appui à la réponse à la Covid-19 (PAR-Covd-19), et le second, sous forme d’un don de 782 millions FCFA, est destiné à la mise en œuvre du Projet d’appui aux investissements agricoles des jeunes (PAIAJ).


La signature des accords est intervenue entre Sani Yaya, Ministre de l’Economie et des Finances et Georges Bohoussou, Représentant Pays par intérim de la BAD.


Le premier accord


Le premier accord portant sur un financement de 20 millions d’Unité de Compte, soit 16,5 milliards FCFA est octroyé sous la forme d’un appui budgétaire approuvé par la BAD le 24 juillet 2020, à travers le programme régional d’urgence d’appui en réponse à la crise de la Covid-19.


Au Togo, le financement s’inscrit dans le cadre du Programme d’Urgence d’Appui à la Réponse à la Covid-19 (PAR-Covid-19), un programme qui vise le renforcement de la résilience sanitaire et socioéconomique du pays à la pandémie de Coronavirus.


En ce sens, le financement devra permettre d’appuyer les mesures de riposte sanitaire prises par le gouvernement et d’atténuer les efforts déployés pour atténuer les effets socioéconomiques de la pandémie.


Dans les détails, le montant de 16,5 milliards FCFA, qui devra permettre la mise en œuvre du PAR-Covid-19, est donc composé d’un prêt du Fonds africains de développement (FAD) pour un montant de 4,9 milliards FCFA, d’un don (FAD) pour 4,1 milliards FCFA et d’un prêt de la Facilité d’appui à la transition (FAT) pour 7,5 milliards FCFA.


Le second accord


En ce qui concerne le second accord, il porte sur un don d’un (1) million d’Unité de Compte, soit environ 782 millions FCFA. Octroyé à travers le programme Facilité d’Appui à la transition (FAT) à travers la BAD, il devra permettre, la mise en œuvre du Projet d’appui aux investissements agricoles des jeunes (PAIAJ).


Pour Sani Yaya, Ministre de l’Economie et des Finances,  il s’agit d’un projet qui s’étalera sur 2 ans, et contribuera au renforcement des capacités des jeunes défavorisés en vue de leur inclusion dans le tissu économique et social du pays.


Abondant dans le même sens, Georges Bohossou, Représentant Pays de la BAD, rappelle que le ledit projet vise à contribuer à l’inclusion des jeunes défavorisés dans le tissu économique et social au Togo.


En termes d’objectifs spécifiques, il devra permettre de faciliter l’insertion d’environ 620 jeunes hommes et femmes défavorisés dont le tiers composé de femmes dans les maillons des chaines de valeurs agricoles ; et,  faciliter l’accès au financement à 530 entreprises des jeunes défavorisés appuyés par l’accompagnement financier de leurs entreprises, dont 30% de femmes.


@gapola

« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire