Tél:+228 92 42 51 78
latest

22 août 2020

PAEIJ-SP : Une prorogation d’un an, pour renforcer les acquis



Mis en exécution en 2016, pour remédier à l’épineux problème de chômage, le Projet d’appui à l’employabilité et à l’insertion des jeunes dans les secteurs porteurs (PAEIJ-SP), qui devrait prendre fin en 2021, est prorogé en 2022. Cap sur les acquis de ce projet, qui bénéficie de l’appui de la Banque Africaine de Développement (BAD).


Avec pour objectif, de promouvoir la création d’emplois pour les jeunes à travers un mécanisme d’incitation à l’entrepreneuriat agricole, le gouvernement a lancé en 2016, avec l’appui financier de la BAD, le PAEIJ-SP.


Ainsi ce programme qui  a pour objectif, de canaliser les jeunes vers les secteurs porteurs comme l’agriculture, permet aujourd’hui au pays, d’assurer la mutation de son  secteur agricole. Et ceci, en passant d’une agriculture de substance, à une agriculture commerciale.


Quelques acquis du projet


De 2016 à 2020, 35.000 emplois permanents ont été créés contre 19.600 prévus ; 121.000 emplois temporaires et 14.290 emplois directs ont été créés ; 200 femmes dans 21 villages vulnérables bénéficient de financement et d’équipements pour des activités génératrices de revenus ; 14.200 producteurs ont accès au financement et 1200 jeunes formés ont créé leurs propres entreprises. Les chiffres se passent de commentaires, de quoi convaincre les partenaires financiers à accorder douze (12) mois supplémentaires au PAEIJ-SP.


Dans le courant de l’année 2020, 5650 primo-entrepreneurs sont accompagnés dans la réalisation de leurs projets d'entrepreneuriat agricole.


Rappelons que depuis sa mise en œuvre et pour atteindre ces objectifs, le PAEIJ-SP a initié des outils de prospection et de formation adaptée aux besoins du marché du travail. À terme, le projet qui est prorogé en 2022, compte réduire la pauvreté, le chômage et le sous-emploi des jeunes.


@gapola

« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire