Tél:+228 92 42 51 78
latest

9 août 2020

Togo: Au ''Cours Lumière'', le STRACOL voit le jour !

 

Engagé dans un renouveau, le personnel de Cours Lumière a porté sur les fonts baptismaux le samedi 08 août 2020, le STRACOL (Syndicat des Travailleurs de Cours Lumière). Une cérémonie historique que d’imminentes personnalités au nombre desquelles, autorités administratives et responsables des syndicats ont tenu à honorer par leur présence.

 

Une date, un évènement. Le samedi 08 août 2020, le personnel de Cours Lumière réuni dans l’amphithéâtre du Collège Protestant de Lomé, a officiellement lancé le Syndicat des Travailleurs de Cours Lumière (STRACOL).

 

Le déroulement de l’évènement

 

Avant que n’interviennent l’élection et l’installation du bureau qui devra conduire pour les quatre (4) prochaines années la destinée du nouveau syndicat, l’assistance a eu droit après l’installation du présidium, à une communication placée sous le thème : « Pourquoi et comment travailler ?».

 

Un thème qui pour l’occasion, a donc permis à l’orateur du jour, Izakisu Ofori, Prof de philosophie, de revenir sur l’objectif visé par le nouveau syndicat. Un objectif qui n’est autre que l’amélioration des  conditions de travail des employés. Et cela suppose selon le communicateur, la révision des conditions existantes pour le bien du travailleur, de  l’entreprise et des employeurs.

 

Abordant dans le même sens, M. Amouzou Michel, Professeur D’Histoire-Géographie et Membre fondateur du STRACOL, note le bien fondé du nouveau syndicat : « Lorsqu’on travaille, il y a la question de travailler mieux pour faire progresser l’entreprise. Mais parfois, cette envie ne va pas de pair avec les intérêts de l’entreprise. Et pour avoir une meilleure ambiance vis-à-vis de l’employeur et de l’employé, nous avons choisi de créer un syndicat qui sera un interlocuteur valable pour discuter avec le travailleur et faire avancer l’entreprise. Et c’est dans le bien de tous, que nous avons lancé le STRACOL ».

 

Un bureau élu pour quatre (4) ans

 

Après la communication, l’amendement des textes qui devront régir le nouveau syndicat, le congrès a donc procédé à l’élection d’un Bureau exécutif et du Conseil syndical.

 

Gilbert Koffivi Semenyo
 

 

L’élection est portée sur la nomination de la liste de Gilbert Koffivi Semenyo, également Délégué du personnel de Cours Lumière. Il devient pour les quatre prochaines années, le Secrétaire général du STRACOL, avec 74 voix sur les 75 votants.

 

Les perspectives

 

Fraichement élu, Gilbert Koffivi Semenyo, rappelle que le travail à faire sera au niveau de l’employeur comme de l’employé. Mais d’ajouter : « Tout cela devra se faire dans le but de favoriser un climat qui permet à tout le monde de se sentir à l’aise et de mieux vivre ». L’objectif étant de prioriser le bonheur des uns et des autres, en prenant à cœur les préoccupations de l’employé et de l’employeur pour le bien de l’entreprise.

 

Aux employeurs, il les invite à ne pas considérer les syndicalistes comme des opposants, mais plutôt comme des collaborateurs qui participent au développement de l’entreprise.

 

Une école de référence

 

Installée à Lomé depuis les années 2000, Cours Lumière est une école de référence spécialisée dans la dispensation des cours en programme français.  Et en termes de résultats, l’école qui n’est plus à présenter, s’impose au niveau local  par la qualité de sa formation.

 

Dispensant le programme Français de la maternelle en terminale, Cours Lumière compte en son sein des élèves de diverses nationalités, avec en ligne de mire, l’ouverture pour la rentrée prochaine, des classes préparatoires pour les études supérieures.

 

Classée premier lauréat du Concours PROLAF de l’OIF Afrique (Organisation Internationale de la Francophonie) en 2018, Cours Lumière est aujourd’hui la seconde école homologuée après le Lycée Français, sur la multitude d’établissement dispensant le programme français au Togo.

   

Caleb AKPONOU

« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire