Tél:+228 92 42 51 78
latest

17 sept. 2020

CNDH: La FOSAP invitée au respect des libertés individuelles et collectives




Les populations pourront davantage jouir de leurs libertés individuelles et collectives en période d’Etat d’urgence sanitaire. Dans le but d’emmener les Forces spéciales mixte anti pandémie (FOSAP), à mieux les accompagner, la Commission nationale des Droits de l’Homme (CNDH) a donc initié ce jeudi 17 septembre 2020, un renforcement de capacité des agents de la FOSAP.


L’Etat d’urgence sanitaire, comporte plusieurs restrictions des Droits humains. Et pour permettre une meilleure jouissance des libertés individuelles et collectives, la Commission nationale des droits de l’Homme (CNDH), renforce les capacités des agents de la FOSAP.


Pour Nakpa Polo, Présidente de la CNDH, l’objectif de la formation est de mieux outiller les agents sur les contours des mesures de restrictions prises dans le cadre de l’Etat d’urgence, afin d’éviter que ces périodes ne soient perçues comme une occasion de remise  en cause totale des Droits et Libertés des citoyens.


En effet, que ce soit du côté des forces de l’ordre ou des populations, chacun a un rôle important à jouer afin que les périodes d’Etat d’urgence sanitaire ne débouchent pas sur des violations graves des Droits de l’Homme.

Dans cette logique, le Commandant en Chef de la FOSAP, le Col Kodjo Amana, qui rassure que le nécessaire sera fait pour que des cas de violations ne soient déplorés, invite à son tour les populations à jouer leur partition.


« Nous invitons les populations à respecter les mesures barrières prises par le gouvernement, à faire confiance au gouvernement qui ne cherche que leur bien-être et à faire preuve de civisme afin que nous pussions tous efficacement lutter contre la pandémie de Coronavirus».


Toutefois, il est à rappeler que  l’atelier de renforcement des capacités des agents de la FOSAP, de ce jeudi ne tient compte que des agents de la région Maritime et des Plateaux.


Deuxième du genre, il fait suite à celui de Kara organisé le 11 septembre 2020,  à l’intention des agents intervenant dans le nord du pays.


Pour Blaise Komlan Narteh-Messan, Secrétaire Général de la CNDH, «  le projet s’inscrit dans le cadre de la contribution  de la Commission, à la lutte que mène le Togo contre la propagation du coronavirus. Aujourd’hui l’objectif est d’expliquer aux agents FOSAP, comment il est possible de restreindre les libertés des citoyens dans le cadre de la mise en œuvre de l’Etat d’urgence tout en préservant le minimum. La CNDH qui est une institution de promotion des Droits l’Homme a vu qu’il est grand temps que nous puissions renforcer les capacités de ceux qui sont chargés de mettre en œuvre l’ensemble des mesures que le gouvernement prend ».


Caleb AKPONOU

E-Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com

Tél ; (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60 : Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de vote site Gapola 

« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire