Tél:+228 92 42 51 78
latest

4 sept. 2020

Conseil de l’Entente : A Lomé s’ouvre la 5ème réunion des ministres de la sécurité




Faire en sorte que les frontières ne soient pas des passerelles pour les groupes djihadistes, tel est l’objectif des ministres de la sécurité du Conseil de l’Entente, en ouvrant ce vendredi 04 septembre 2020 à Lomé, la 5ème Réunion des Ministres en Charge de la Sécurité et des Frontières. Présidée par le Général Yark Damehane, Ministre togolais de la Sécurité, la rencontre est placée sous le thème : « Investir dans les espaces frontaliers pour prévenir le risque sécuritaire grandissant dans les pays membres », que sont le Togo, le Bénin, le Niger, la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso.


Après la Réunion des Experts qui a servi de cadre préparatoire, les ministres du Conseil de l’Entente en Charge de la sécurité et des Frontières, ont officiellement ouvert vendredi, leur 5ème Réunion. Une rencontre de haut niveau, présidé par le Général de Brigade Yark Damehane, Ministre togolais de la sécurité.


Placé sous le thème : «Investir dans les espaces frontaliers pour prévenir le risque sécuritaire grandissant dans les pays membres », la cérémonie d’ouverture est actée par la présence d’imminentes personnalités, au nombre desquels, Payadowa Boukpessi, Ministre de l’Administration territoriale et Dr Patrice Kouame, Secrétaire Exécutif du Conseil de l’Entente.


Objectif spécifique


A terme, la 5ème Réunion des Ministres en Charge de la Sécurité, devra permettre l’adoption d’un Programme de Gestion Intégrée des Espaces Frontaliers pour en faire des espaces de paix, de coopération transfrontalière et de développement.


Pour le Gal Yark Damehane, le gouvernement togolais, sous le leadership du Président de la République, Faure Gnassingbé, s’est résolument engagé dans la coopération bilatérale et multilatérale de lutte contre la criminalité transnationale organisée.


Dans le sens, des opérations conjointes de sécurisation des zones frontalières ont été organisées en 2016 entre le Bénin, le Burkina Faso, le Ghana  et le Togo.


En 2017, une opération  similaire a également regroupé le Bénin et Togo. Mais deux ans après c’est le Ghana, le Burkina Faso et le Togo, qui ont également mené la même opération en vue de renforcer la contre la criminalité.


Caleb AKPONOU

E-Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com

Tél ; (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60 : Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de vote site Gapola 


« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire