Tél:+228 92 42 51 78
latest

4 sept. 2020

Infrastructures routières : Cap sur la contribution des frais de péage au développement




Considérés comme un droit que l’on doit s’acquitter pour franchir un passage, les frais de péage au niveau du transport routier, jouent un rôle capital dans le développement des infrastructures routières. Au Togo, la mobilisation coordonnée par la Société Autonome de l’Entretien Routier (SAFER), permet le financement de l’entretien et la réhabilitation des infrastructures routières.


Etablissement public en charge de la mobilisation des ressources financières pour le financement de l’entretien des infrastructures routières, la SAFER, coordonne les postes de péages au Togo. Au nombre de onze (11) sur l’ensemble du territoire, les frais collectés au niveau de ces postes, servent entre autres, à entretenir les routes, à les réhabiliter et à en construire de nouvelles infrastructures devant faciliter la circulation des usagers.


En ce qui concerne les postes de péage, l’on dénombre six (6) dans le sud du pays, (Davié, Sanguéra, Vodougbé, Tabligbo 1 et Tabligbo 2) et cinq (5) autres, dans le nord (Sotouboua, Pogno, Alédjo, Défalé et Témédja).


Les frais sont donc fixés en fonction du poids du véhicule. Ainsi, il est de 300 FCFA pour les véhicules légers, 400 FCFA pour les minis bus, 1000 FCFA  pour les Bus autos cars et 2000 FCFA pour les poids lourds.


Rappelons que la SAFER, tournée vers la modernisation, a depuis quelques temps doté les postes de péages de vidéos surveillances pour déceler les irrégularités qui pourraient subvenir et dispose aussi d’une équipe chargée du contrôle de la charge à l’essieu.


@gapola

E-Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com

Tél ; (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60 : Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de vote site Gapola 

« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire