Tél:+228 92 42 51 78
latest

23 sept. 2020

Togo : La Direction des Affaires Maritimes met le cap sur la sensibilisation des pêcheurs

La Direction des Affaires Maritimes (DAM) engage du 16 au 30 septembre 2020, une tournée de sensibilisation des pêcheurs et propriétaires de pirogues. Initiée par le Ministère des Infrastructures et des Transports, la tournée devra à terme permettre de renforcer la capacité des pêcheurs et propriétaires de pirogues, sur le respect des mesures de sécurité dans les différentes zones et Port de pêche. Mieux, il sera également question, d’emmener les acteurs à l’utilisation des outils conventionnels, pour une exploitation rationnelle des ressources halieutiques.


Engagée à promouvoir une exploitation rationnelle de l’espace maritime en vue d’un développement durable, la Direction des Affaires Maritimes (DAM) a entamé depuis mercredi 16 septembre 2020, une tournée de sensibilisation des acteurs intervenant dans le domaine de la pêche.


L’initiative qui court jusqu’au 30 septembre, devra permettre de sensibiliser 700 propriétaires de pirogues et pêcheurs.


Bref, elle prend en compte des zones de pêche telles qu’Adisenou, Kodjoviakopé, Kpogan, Kodocondj, Ablogamé, Avépôzo, Port de pêche de Lomé, Hanoucopé, Kpémé pour ne citer que ces localités.





Les modules à l’ordre du jour


La sensibilisation devra porter sur différents modules. Il s’agit entre autres du respect des mesures de sécurité dans les différentes zones et Port de pêche de Lomé, l’utilisation des outils de sécurité en mer, l’importance de la formation en sauvetage et le recensement des piroguiers et  embarcations.


L’objectif étant de professionnaliser le secteur de la pêche et de le réorganiser dans la mesure du possible, la Direction des Affaires Maritimes (DAM), était le mercredi 16 septembre et vendredi 18 septembre 2020 dans les zones d’Adisenou et de Kodjoviakopé, pour les sensibilisations.


Pour Hubert Bakaï, Directeur des Affaires Maritimes, ces derniers moments, plusieurs évènements malheureux ayant occasionné des pertes en vies humaines se sont survenus dans le secteur de la pêche. D’où la nécessité de renforcer la sensibilisation sur les mesures de précautions.

  

Prendre des dispositions qu’il faut


En ce qui concerne les dispositions sécuritaires pour être à l’abri de tous les dangers, Hubert Bakaï, relève la nécessité pour les pêcheurs et piroguiers, d’utiliser des matériels de pêche adéquats, à savoir, le port de gilets spécifiques, de casques, des gants, des bouées et un minimum d’éclairage.


Autres précautions et pas des moindres à prendre est l’élimination du surcharge et le port d’armes en mer.


En ce qui concerne la protection de l’écosystème, la priorité est mise sur l’utilisation des outils conventionnels, la proscription de l’usage des produits chimiques, des sachets plastiques et la nécessité pour les pêcheurs de respecter  les repos biologiques en vue de  favoriser la régénérescence des produits halieutiques.


Notons que la pêche artisanale contribue à 4,5% du Produit Intérieur Brut (PIB) Agricole. Il représente un élément important dans l’atteinte des Objectifs du Plan National de Développement (PND) 2018-2022, qui vise à faire du Togo, un hub logistique dans la sous-région.


@gapola

E-Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com

Tél ; (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60 : Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de vote site Gapola 

 

« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire