Tél:+228 92 42 51 78
latest

7 sept. 2020

Trafic de conteneurs en Afrique : Le Port Autonome de Lomé se positionne de nouveau




Le Port Autonome de Lomé (PAL) confirme son statut de leader sur le trafic de conteneurs en Afrique. Seul port en eau profonde de la sous-région, à pouvoir accueillir des navires de dernières générations, le PAL, se positionne comme une plateforme de transbordement de premier plan en Afrique, selon le classement annuel des 100 ports à conteneurs mondiaux.


Dans le Golfe de Guinée et en Atlantique du Sud, le port de Lomé, est leader sur le trafic de conteneurs en Afrique. Une position que confirme le  classement annuel des 100 ports à conteneurs mondiaux à travers un rapport qui positionne Lomé-Port, devant ses pairs de la sous-région.


En effet, les données ayant permis d’évaluer les ports africains ont été fournies par le Lyod’s list  one Hundread qui classe le pays dans le top 5 des plateformes de transbordement en Afrique et le 2ème dans la région subsaharienne.


Avec une profondeur de 16,60 mètres, le port de Lomé, seul port en eau profonde dispose d’infrastructures et d’équipements adaptés à des trafics diversifiés. Ainsi, il vient derrière ceux de Tanger Med au Maroc, de Saïd en Égypte, de Durban en Afrique du Sud, et celui d’Alexandrie en Égypte. Selon le même classement, « le port de Shanghai en Chine, suivi du Singapour dominent le classement à l’échelle mondiale ».


La vision du Togo


La vision du Togo d’être un hub logistique de référence dans la sous-région à l’horizon 2022 est un défi de taille que le pays compte relever. Ainsi, bénéficiant de sa position géographique, le pays qui a vu selon plusieurs  sources son trafic élevé sert aussi de « relais stratégique non seulement pour les pays ouest-africains, mais également pour de nombreux pays africains principalement ceux situés le long du golfe de guinée ».


Premier fournisseur africain de marchandise, il offre l’avantage d’acheminer ces marchandises à des délais et à des coûts très compétitifs, suscitant ainsi l’intérêt de grands projets d’investissements depuis 2017.


Mais face à ses grands concurrents de la sous-région que sont  le port d’Abidjan, le port de Tema à Accra et le port autonome de Dakar, les autorités devront davantage investir sur le port de Lomé pour accroître sa compétitivité.


Thierry AFFANOUKOE

E-Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com

Tél ; (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60 : Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de vote site Gapola  

« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire