Tél:+228 92 42 51 78
latest

24 oct. 2020

Projets EJV et FSB : 8125 bénéficiaires des transferts monétaires dans la région maritime



Initiés pour renforcer la lutte contre la pauvreté à travers l’inclusion financière et l’amélioration des conditions de vie des populations, les projets d’Opportunités d’Emploi pour les jeunes vulnérables (EJV) et des Filets sociaux et services de base (FSB), à travers le volet transfert monétaire, touchent plus de 8000 foyers dans la région Maritime.


Pilotés par l’Agence Nationale de Développement à la Base (ANADEB), les projets FSB et EJV, qui englobent les transferts monétaires trimestriels, font leurs preuves dans la région Maritime, avec 8 125 foyers bénéficiaires des transferts monétaires.


Se positionnant comme des outils de lutte contre la pauvreté et d’inclusion financière, les projets FSB et EJV, permettent aux communautés de subvenir aux besoins alimentaires et nutritionnels et de mettre en place des activités génératrices de revenu. Mieux, ces projets permettent de renforcer les capacités des populations à faire face aux chocs de pauvreté.


Les impacts dans la région maritime


Rien que dans la région maritime, et dans l’intervalle de deux (2) ans, 2018 à fin juillet 2020, 8125 ménages identifiés comme vulnérables dans 91 villages de la région maritime ont été touchés par le volet monétaire des projets EJV et FSB. Et ceci, à travers un portefeuille électronique.


Cap sur trois ans de mise en œuvre du FSB


Le bilan des trois (03) années de mise en œuvre du projet renseigne que 200 microprojets d’infrastructures ont été réalisés dans les 05 régions du Togo. Plus de 90 000 écoliers ont droit à un repas chaud chaque jour d’école ; au moins 52 000 ménages pauvres reçoivent 15 000 francs CFA de transferts monétaires par trimestre. Le projet est financé à hauteur de 17 milliards de francs CFA et cadre correctement avec les objectifs du Plan national de développement (PND 2018-2022) dont le plus important est de résorber la pauvreté.


Au fil des années, d’autres transferts monétaires s’ajouteront à ceux qui existent déjà pour le bien-être des citoyens. Le gouvernement étendra les mécanismes de filets sociaux aux personnes du troisième âge, aux malades et aux handicapés incluant le développement d’une véritable filière de métiers des soins à la personne et le détachement au niveau communal de personnel dédié. Pour la même finalité, des crédits FNFI allant jusqu’à 05 millions de francs CFA sont accordés aux populations.


@gapola

E-Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com

Tél : (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60 : Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de vote site Gapola.

« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire