Tél:+228 92 42 51 78
latest

15 oct. 2020

RSE : Le CACIT veut davantage contribuer à son respect



 

La Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE), est une thématique politiquement enracinée dans les Droits de l’Homme. Et le non-respect, peut négativement impacté la cohésion sociale. Et pour maintenir la cohésion sociale ainsi que le respect des Droits de l’Homme, le Collectif des Associations Contre l’impunité au Togo (CACIT) avec l’appui de son partenaire Pain Pour le Monde (PPLM) a organisé mercredi 14 octobre 2020 à Lomé, des renforcements de capacité pour les Organisations des Sociétés Civiles et acteurs impliqués. L’objectif étant de mieux contribuer au respect de la RSE par les sociétés et ce, en faveur des communautés.

 

Le respect des Droits de l’Homme rime également avec la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE), qui appelle à l’amélioration de la cohésion sociétale et la contribution des sociétés dans le développement local.

 

Sauf qu’aujourd’hui, la RSE, facteur de développement fait face à de nombreux obstacles à l’instar du manque de connaissance suffisante de la part des communautés sur leurs droits. Et par conséquent, l’on note le non-respect des libertés fondamentales, plus particulièrement, les droits économiques, sociaux et culturels.

 

Face à cette situation, le CACIT en partenariat avec Pain Pour  le Monde (PPLM), a trouvé nécessaire d’initier à l’intention des OSCs et acteurs impliqués, un atelier de renforcement de capacité des acteurs sur la RSE.

 

Une formation qui revêt toute son importance dans la mesure où elle permettra à terme, une bonne compréhension du sujet. L’objectif étant d’éviter les conflits communautaires sur le terrain et renforcer le rôle de monitoring des entreprises auxquelles incombe cette responsabilité.

 

Pour  Me Claude Amégan, Président du CACIT, la RSE est une nouvelle grille de lecture qui va permettre à l’entreprise de mieux répondre aux défis auxquels elle est confrontée (climat, approvisionnement, demande de transparence…) et aux attentes de ses parties prenantes qui sont de plus en plus nombreux sur ce sujet.

 

Au Togo, les multinationales et groupes exerçants leurs activités ont permis au gouvernement d’asseoir, selon le responsable du CACIT, une politique d’incitation au respect de la responsabilité sociale des entreprises. D’où  la nécessité d’emmener les parties prenantes à maitriser les rouages de la RSE. L’objectif étant de renforcer la cohésion sociale et promouvoir davantage le respect des droits de l’Homme.

 

@gapola            

E-Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com

Tél : (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60 : Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de vote site Gapola.

 

« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire