Tél:+228 92 42 51 78
latest

24 oct. 2020

Togo : AVE&C, un mécanisme d’autofinancement des femmes rurales




Sous l’initiative du gouvernement, l’Agence Nationale pour le Développement à la Base (ANADEB),  a  lancé il y a de cela trois (3) ans, une méthodologie d’Association villageoise d’épargne et de crédit (AVE&C). Implantée au sein des Groupements d’intérêt économique des femmes pour booster l’autofinancement, l’initiative  a déjà permis de renforcer la capacité financière de plus 375 femmes dans la région des Savanes dont la majorité est spécialisée dans la transformation du manioc.


Dans sa mission d’appui au développement des activités génératrices de revenus, l’ANADEB a initié au bénéfice des femmes rurales, le projet AVE&C. Une initiative à travers laquelle, les bénéficiaires arrivent à diversifier leurs activités génératrices de revenus dans les domaines tels que le commerce, l’agriculture, l’élevage et le maraîchage.


A son début, les femmes bénéficiaires du projet, avaient droit à des prêts de 30 000 francs. Mais avec l’évolution des cotisations, aujourd’hui, elles peuvent avoir 150 000 francs CFA pour le développement de leurs activités avec des prêts remboursables dans un délai de trois (03) mois avec un taux d’intérêt de 5%.

 

Pour Awoussi Bitéka, l’une des bénéficiaires, « avec nos épargnes, nous arrivons à développer des activités génératrices de revenus. Par jour, chacune gagne au moins 10 000, voire 15 000 francs CFA ; ce qui nous permet de passer de nouvelles commandes, de subvenir aux besoins quotidiens de nos familles et d’assurer l’éducation de nos enfants ».


Cap sur les unités de transformation


Dans la région des savanes, 23 associations villageoises d’épargne et de crédit ont été créées à travers les groupements d’intérêt économique des femmes. Elles bénéficient chacune de l’accompagnement de l’Etat dans le développement de leurs activités.


Aujourd’hui particulièrement, les groupements de femmes engagées dans la transformation de manioc sont accompagnés à travers le Projet de développement des plantes à racines et à tubercules (PSAEG/PRT). A travers l’accompagnement du gouvernement, deux (02) unités de transformation ont été installées à Aouda pour un groupement de 37 membres dont 32 femmes et une seconde à Atchintsè pour un groupement de 45 membres dont 33 femmes.


 @gapola

E-Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com

Tél : (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60 : Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de vote site Gapola.

« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire