Tél:+228 92 42 51 78
latest

28 oct. 2020

Togo : Les députés se forment à un meilleur contrôle de l’action gouvernementale




Dans le but de favoriser un meilleur contrôle de l’action gouvernementale par l’Assemblée nationale, il est ouvert mardi et ce pour trois (3) jours, une formation à l’intention des Elus du peuple. Placée sous le thème : « Le contrôle parlementaire comme outil de gouvernance démocratique », la formation conjointement financée par la Banque Mondiale et l’Union Européenne, permettra aux députés de disposer des outils nécessaires pour l’analyse, la surveillance et le contrôle des actions gouvernementales.


Ouverte à Lomé, la formation qui se tient dans le cadre du Projet d’Appui à la Gouvernance Economique (PAGE), financé par la Banque Mondiale, prend en compte plusieurs modules devant permettre aux députés, de mieux assurer leur rôle régalien en ce qui concerne le contrôle de l’action gouvernementale.


Pour André Johnson, 3ème Vice-Président de l’Assemblée Nationale, la gestion des finances publiques est une question étroitement liée à la bonne gouvernance et indispensable au développement socioéconomique durable et inclusif de toute société.


Dans cette logique, la formation consacrée au contrôle parlementaire de la gestion des finances publiques permettra aux députés, de revisiter les grandes prérogatives constitutionnelles, qui selon le 3ème Vice-président, « permet au parlement d’affirmer son rôle en tant que défenseur des intérêts du peuple ».


Abordant dans le même sens, Apollinaire Emegnimo, Formateur, Expert en gouvernance, revient sur le cadre constitutionnel qui régit cette formation.


« Il existe au Togo trois pouvoir (exécutif, législatif et judiciaire), mais la constitution a institué une relation particulière entre l’exécutif et le parlement notamment à l’article 21 de la constitution dans son alinéa 2, qui  précise que l’Assemblée nationale, contrôle l’action du gouvernement. C’est un pouvoir aux mains des députés et qui s’étend à tous les domaines publics y compris la gestion des finances publiques. Ce pouvoir doit donc être exercé pour renforcer l’action du pouvoir publique en matière des finances publiques ». En ce sens, l’atelier a pour objectif de permettre aux députés de maîtriser davantage, les outils de contrôle de l’action gouvernementale  en matière de gestion publique.


Dans la logique, il sera question de passer en revue à travers la formation, les différents outils de contrôle de l’action gouvernementale, les procédures d’exécution de la loi de finance en particulier dans sa partie comptable et l’exercice d’un contrôle sur  l’exécution d’un budget.


Pour Hawa Cissé Wagué, Représentante résidente de la Banque mondiale, « le contrôle parlementaire est très important dans la gestion des finances publiques en générale, en termes d’amélioration de la transparence, mais aussi de la redevabilité des gouvernants par rapport aux actions publiques. Pour pouvoir mettre en œuvre des actions publiques qui permettent d’avoir un impact sur la population, il faut du contrôle. Donc le projet PAGE rentre dans ce cadre pour augmenter la transparence dans la gestion des finances publiques en améliorant toute la chaîne de dépenses publiques ». D’où la formation qui a pour objectif de permettre le renforcement des capacités des députés dans le contrôle de l’action gouvernementale en vue d’augmenter la redevabilité des gouvernants notamment de l’administration publique.


@gapola

E-Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com

Tél : (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60 : Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de vote site Gapola.

« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire