Tél:+228 92 42 51 78
latest

10 oct. 2020

Togo : L’UITA s’engage pour la prévention du VIH/SIDA en milieu de travail



 

Engagé à lutter contre la propagation du VIH/ SIDA en milieu de travail, le Projet Éducation et Organisation Syndicale de la branche Togo de l’Union Internationale des Travailleurs et Travailleuses de l’alimentation, de l’Agriculture, de l’Hôtellerie et des Branches Connexes (UITA-Togo), a ouvert samedi 10 octobre 2020 à Lomé, une formation à l’endroit des membres affiliés et des pairs éducateurs. Orientée sur l’intégration de la femme en milieu de travail, la formation à terme devra permettre l’élaboration d’un plan efficace de lutte contre le VIH/SIDA en milieu de travail.


L’UITA-Togo s’engage pour le dépistage et la prise en charge des personnes vivant avec le VIH/ SIDA en milieu de travail. Dans le sens, l’Union a initié samedi, une formation à l’endroit des membres affiliés et des pairs éducateurs.


Placée sous le thème : « Politique de prévention du Sida en milieu du Travail », la formation assurée par Dr Kodjovi Sétoglo, Médecin d’Entreprise, a permis de renforcer la capacité des participants sur le dépistage et la prise en charge des personnes vivant avec le VIH/SIDA.


Particulièrement orientée sur l’intégration du genre en milieu professionnel, la formation a également vu la participation des représentants des syndicats affiliés, à l’instar du SYNTEB, du SYNIAT et du SYNADOT.


Pour Emilie Kafui Viho, Coordinatrice Projet Femmes UITA-Togo, l’orientation de la formation sur le genre s’avère importante puisqu’en Afrique, 75% des séropositifs de 15 à 24 ans sont des femmes. Cette situation est aggravée par des stéréotypes sociaux et culturels, qui portent sur les comportements et des lois discriminatoires à l’égard des femmes.


Dans cette logique, la prise en compte de la dimension genre par rapport aux Maladies Sexuellement Transmissibles (MST) en milieu de travail devient une nécessité, car le domaine du travail reste un secteur à haut risque en raison de la pauvreté, du manque d’information et surtout des harcèlements sexuels des collègues.


Pour Yawovi Bissilliou Alawoè, Coordonnateur des Projets UITA-Togo, « nous avons commencé la formation avec les pairs éducateurs, mais on a constaté maintenant qu’il faut insister sur la non-discrimination et  tenir compte de la dimension du genre parce que nous avons constaté que trois (3) personnes sur cinq (5)  porteurs du virus  sont des femmes ». Une nécessité donc, d’insister sur le genre et  renforcer la sensibilisation dans le sens.


L’objectif étant de renforcer l’information et la sensibilisation pour limiter la contamination, l’atelier devra à terme permettre l’élaboration de politiques efficaces de lutte contre le VIH/SIDA en milieu de travail.






L’importance du dépistage en milieu de travail


Pour Docteur Kodjovi Sétoglo, Médecin de Travail, « le VIH constitue un poids lourd sur l’individu, la personne elle-même et puis son entreprise, qui est composée de plusieurs personnes. Donc si tout le personnel est infecté, il y aura des répercussions sur toute l’entreprise. Et pour ça, il faut que nous sensibilisions le personnel sur la nécessité de se dépister. Au cas où ça serait positif, il faut que nous anticipions la prise en charge. Cela devra donc permettre de garder tout le personnel en bonne santé et maintenir les avantages sociaux qui vont avec ». En ce sens, la formation a également pris en compte tous les lois, règles et codes qui entourent le dépistage du VIH/SIDA.


Rappelons que dans sa mission, l’UITA développe trois (3) principaux programmes à l’endroit de ses membres. Ces programmes prennent entre autres en compte, l’éducation et l’organisation syndicale, la promotion de la participation des femmes à leurs syndicats et l’éducation ouvrière en matière de sécurité et santé au travail.


Caleb AKPONOU

E-Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com

Tél : (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60 : Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de vote site Gapola. 
« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire