Tél:+228 92 42 51 78
latest

26 nov. 2020

Cantines Scolaires : Six millions de repas servis dans la région de la Kara




L'alimentation scolaire constitue un important moyen de protection sociale qui améliore à la fois l'éducation et la santé des enfants. Le Gouvernement togolais pour relever ce défi, à initier depuis 2008 un Programme national d’alimentation scolaire dont l’objectif est d’augmenter et de maintenir les effectifs scolaires. Dans la région de la Kara, 62 écoles primaires publiques, réparties dans 06 préfectures sont bénéficiaires. Un nombre qui pourrait connaître dans les années à venir, une extension.


L’une des composantes des filets sociaux maintenus dans le plan national de développement est de poursuivre le programme national d’alimentation scolaire pour augmenter et maintenir les effectifs scolaires.


Les cantines scolaires qui visent à accorder une priorité à l’alimentation scolaire conformément aux Objectifs de développement durable notamment l’ODD1, 2, et 4 ont permis à plusieurs élèves de la région de la Kara de bénéficier d'un repas par jour.


« Pour le compte de l’année scolaire 2019-2020, 18 542 élèves ont eu droit à des repas chauds chaque jour d’école. Plus de 6 000 000 de plats ont été servis depuis 2008 jusqu'à ce jour dans la région de la Kara, soit 1 621 431 plats pour l'année 2019-2020 avec 04 mois d'absence des cantines pour cause de la pandémie de la covid-19 ».


Aujourd’hui, avoir une cantine scolaire est un véritable atout pour les écoles. Au-delà de remplir la fonction principale de distribution de repas dans un cadre scolaire, les cantines scolaires peuvent répondre à différentes problématiques. « Elles participent à l’accroissement de l'accès des enfants issus des communautés les plus pauvres à des repas scolaires réguliers et, de ce fait, améliorent la fréquentation, la rétention et l’assiduité dans les écoles. Le programme améliore le taux de nutrition chez les enfants scolarisés et les maintient dans le cursus scolaire ».


Aussi, servir un repas à l’école soulage souvent les parents qui n’ont pas des moyens de donner suffisamment à manger à leurs enfants.


Financées au départ par la Banque mondiale et l’Etat togolais, les cantines scolaires qui visent depuis 2008 à renforcer la fourniture des services sociaux aux élèves tournent désormais sous le régime de contribution communautaire à raison de 10 Francs CFA par élève.


Notons que l’Agence Nationale d’Appui au Développement à la Base (ANADEB), qui pilote l’initiative, entend multiplier par trois (3), le nombre d’école bénéficiaires des cantines scolaires les années à venir.


@gapola 

E-Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com

Tél : (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60 : Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de votre site Gapola.  

« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire