Tél:+228 92 42 51 78
latest

26 nov. 2020

Cantonnage : Dans les Savanes, le village de Djangou fait don de matériel didactique

Composante essentielle de l’entretien routier dans les milieux ruraux, le Projet cantonnage permet également aux populations de mieux participer au développement de leur communauté. Dans la région des Savanes, le village de Djangou, un des 242 villages bénéficiaires du cantonnage, a grâce aux paiements épargnés des travaux d’entretien manuel, offert un important lot de matériel didactique au Lycée d’initiative locale (LYCIL) du milieu. 


Repris depuis 2014, l’entretien manuel des pistes rurales à travers le Projet Cantonnage, est une initiative qui implique les Communautés au développement, et permet par l’occasion à ces dernières, de disposer des ressources financières pour des besoins connexes.


C’est le cas  notamment du village de Djangou, localité située dans la préfecture de Tône, qui après trois (3) mois d’activités manuelles d’entretien routier, a dégagé une épargne substantielle pour mettre à disposition du Lycée d’initiative locale du milieu, un important lot de matériel didactique.


Dans les détails, le matériel se compose d’ensemble géométrique pour les enseignants, de boites de craies, des stylos, des paquets de papiers rames et d’un drapeau togolais. 


L’œuvre sociale rendue possible grâce  au projet Cantonnage, conjointement piloté par l’Agence Nationale d’Appui au Développement à la Base (ANADEB) et la Société autonome de financement et de l’entretien routier (SAFER), a pour objectif, de pallier aux manquements de matériel didactique et de donner un coup de pouce à l’éducation scolaire dans le village.


Au-delà, pour soutenir les travaux d'entretien manuel des routes et pistes auxquels les jeunes sont mobilisés, des coupe-coupes et autres outils de travail, ont été également achetés en stock pour le village.






Les impacts du cantonnage dans les Savanes


Le projet catonnage doté d’une rémunération de 30.000 FCFA par personne, touche en moyenne dans la région des savanes 4 895 jeunes dont 1 643 femmes, répartis dans 242 villages bénéficiaires de la région.


En ce qui concerne les impacts directs, l’initiative participe à la durabilité des infrastructures par l’entretien manuel, créé des emplois aux jeunes et participe à la lutte contre l’exode rural.


Notons qu’à ce jour, les 242 villages bénéficiaires sont mobilisés sur 618 Km de route à raison de 449,5 Km de pistes et 168,5 Km les mois d’avril à décembre.


@gapola 

E-Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com

Tél : (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60 : Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de votre site Gapola.  

« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire