Tél:+228 92 42 51 78
latest

20 nov. 2020

Togo : Construction d’infrastructures marchandes un vecteur de développement




Le développement des infrastructures marchandes participe à l’amélioration des échanges sociaux, culturels et commerciaux tout en renforçant la lutte contre la pauvreté. Se focalisant sur les impacts, le Gouvernement s’est depuis plusieurs années, engagé à multiplier sur l’étendue du territoire national, des infrastructures marchandes modernes. L’objectif étant de mieux impacter l’activité commerciale du pays.


De partout sur l’étendue du territoire national se multiplient des infrastructures marchandes avec pour objectif, booster les échanges commerciaux et mieux lutter contre la pauvreté.


Plus récemment, notamment le 15 octobre 2020, deux infrastructures marchandes d’un coût global de 160 millions FCFA, ont été réceptionnés à Awagomé et Bocco, deux localités situées dans la région des plateaux plus précisément à Atakpamé.  La première infrastructure est composée de 07 hangars, 02 blocs de latrines, d’un dépotoir et de deux (2) magasins de stockage. Quant à la seconde, qui n’est autre que celle de Bocco, il se compose de 05 hangars, 01 bloc de latrines et 01 magasin.


Des infrastructures modernes, qui permettent aux populations desdites localités, d’avoir du stock à disposition, de pouvoir vendre hors saison et de réduire pour eux, les coûts de logistique tout en limitant les risques d’accidents.


Impacts du PAPV et du PSMICO


Pour booster la construction des infrastructures marchandes sur l’étendue du territoire national, le gouvernement s’appuie sur des programmes comme le PAPV (Programme d’Appui aux Populations Vulnérables) et le PSMICO (Programme de Soutien aux Microprojets d’Infrastructures Communautaires).


Et grâce à ces deux (2) projets, plusieurs infrastructures marchandes composées de hangars, de magasins, de forages photovoltaïques, d’abris pour volailles et bétails ont été construits à Timbou (localité située à 36 km de Dapaong), à Koudjouaré et Agoègan, respectivement localisées dans les préfectures de Kpendjal et des Lacs.


Dans les détails, les infrastructures ont respectivement nécessité un financement de 76 millions FCFA pour la première localité, 362  millions FCFA pour la seconde et 295 millions FCFA pour la troisième.


Rappelons aussi que le Programme d’Urgence de Développement Communautaire (PUDC), n’est pas du reste en ce qui concerne le financement des infrastructures marchandes.


Grâce à ce programme,  des infrastructures modernes ont vu le jour à Blitta, localité située à 268 Km au nord de Lomé, Guérin-Kouka (dans la région de la Kara) et Elavagnon dans la région des plateaux.


@gapola

E-Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com

Tél : (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60 : Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de votre site Gapola.

« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire