Tél:+228 92 42 51 78
latest

29 nov. 2020

Togo : Contre les violences sexistes, l’UITA durcit la lutte



 

L’Union Internationale des Travailleurs de l’Alimentation, de l’Agriculture, de l’Hôtellerie Restauration, du Tabac et des Branches Connexes (UITA-Togo), durcit la lutte contre les violences faites aux Femmes. Et pour parvenir à la réduction voire l’élimination du fléau, la Coordination Projet-Femme UITA, a ouvert samedi 28 novembre 2020 à Lomé, une formation de ses membres sur la thématique.

 

Le 25 novembre de chaque année, est célébrée la Journée internationale des Nations Unies pour l’élimination de la violence à l’égard de la Femme. En ligne avec cette célébration, la Coordination Projet Femme UITA Togo, a donc décidé de renforcer la sensibilisation et la mobilisation collective contre le phénomène.

 

Et c’est sous le thème, « Femmes UITA Togo se dotent des moyens pour mettre fin aux violences sexistes », que des analyses et réflexions ont été menées samedi à Lomé sur les différentes violences faites aux Femmes.

 

Pour Emilie Viho, Coordonnatrice Projet Femme UITA Togo, l’Organisation des Nations Unies (ONU) nous invite dans le cadre de la lutte, à organiser des actions pour sensibiliser l’opinion aux problèmes de violences faites aux Femmes et à réaffirmer l’importance d’une mobilisation collective contre le phénomène. D’où l’importance de la formation qui devra permettre de mettre en exergue la Convention 190, un outil important dans la lutte.

 

En effet, la Convention 190 de l’Organisation Internationale du Travail (OIT), interdit et sanctionne comme délit, toutes violences faites aux Femmes y compris sur les lieux de travail et dans les autres cadres.

 

Selon Yawovi Bissiliou Alawoe, Coordonnateur des Projets UITA-Togo, « il n’est un secret pour personne que les viols, les agressions sexuelles, le harcèlement sexuel sont des réalités tragiques que vivent quotidiennement des millions voire des milliards de Femmes ».

 

À cela s’ajoute la crise de la Covid-19, qui exacerbe malheureusement les violences sexistes, à travers des conditions aggravantes telles que les confinements et les pertes d’emploi.

 




Que faire pour y remédier

 

Pour Dr Kossiwa Lolonyo Assah, Spécialiste en genre et leadership féminin, pour permettre aux membres UITA Togo de mieux lutter contre les violences faites aux Femmes, il sera question dans un premier temps, de faire un état des lieux des violences sexistes qui existent.

 

« Les violences sexistes ont des conséquences sur les victimes et dans le contexte de la formation, nous allons montrer aux femmes ainsi qu’aux autres membres de l’UITA, les conséquences que ces violences sexistes pourraient avoir sur les victimes, que ce soit dans l’immédiat ou à long terme ».

 

À terme, il sera question de parvenir à identifier les stratégies nécessaires à la lutte à travers l’identification des goulots d’étranglement, l’évolution du phénomène ainsi que ses conséquences. Bref, arriver à mettre en place les mesures devant atténuer et éliminer les discriminations dont sont victimes de milliers de femmes.

 

Notons que dans le cadre de la lutte contre les violences sexistes, la Coordination nationale UITA travaille à amener le Togo, à ratifier la convention 190 de l’OIT, qui interdit et sanctionne ce délit.

 

Dans le sens, a été initié le 17 octobre 2020, une formation des membres affiliés sur les techniques de plaidoyer efficace des femmes UITA Togo, pour la ratification de la Convention 190.

 

Caleb AKPONOU

E-Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com

Tél : (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60 : Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de votre site Gapola.   

« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire