Tél:+228 92 42 51 78
latest

20 nov. 2020

Togo : Implication des femmes à l’agriculture, un nouveau défi




La contribution des femmes au développement économique n’est plus à démontrer. Sauf que ces dernières continuent d’être marginalisées. Face à cette situation, les autorités tentent de renverser la tendance à travers des initiatives destinées à les encourager, surtout dans le domaine agricole, un secteur qui aujourd’hui emploie environ 60% de la population active.

 

Selon les données du ministère togolais de l’agriculture, 51,1 % des femmes travaillent dans le secteur agricole contre 48,9 % d’hommes. Malheureusement, force est de constater que ces femmes sont toujours marginalisées en raison du non-accès à une proportion de terres cultivables.


Mais aujourd’hui, grâce à une panoplie d’initiatives, les autorités tentent de renverser la tendance et d’encourager la femme, surtout rurale, à vivre décemment des produits de la terre, à travers la transformation, le conditionnement et la commercialisation.


L’indispensabilité de l’agriculture pour le développement de l’économie n’est plus à prouver. « Cela s’explique par les efforts renouvelés par les pouvoirs publics pour révolutionner le secteur, le rendre plus profitable en l’occurrence pour les femmes, dont le leadership est promu ».


L’accès au foncier étant l’un des handicaps de la femme togolaise, le Gouvernement avec l’appui des partenaires techniques et financiers, ambitionne à l’horizon 2025 « aménagé en faveur de 40 000 jeunes femmes entrepreneurs agricoles 10 000 ha d’irrigation goutte à goutte. Aussi, il est prévu une installation de 1000 entreprises de mécanisation agricole pour moderniser la production agricole ».


Se positionnant comme moteur essentiel pour le développement économique du Togo, l’agriculture occupe 96 % des ménages ruraux, avec près de 54 % de la population active. Aujourd’hui, tel que mentionné dans l’agenda 2020-2025, l’urgence est d’accompagner, la création d’au moins 2000 entreprises agricoles chaque année et d’organiser 50 000 femmes dans les opérations de transformation, de conditionnement et de commercialisation des produits.


Pour ce faire, l’Etat togolais compte promouvoir et valoriser les produits agricoles locaux pour « faire éclore dans chaque commune des unités de production et de transformation créatrice d’emplois ».



Notons que les jeunes et les femmes entrepreneurs agricoles ont eu à bénéficier de l’appui du Mifa dans le développement des pôles de transformation agricole et manufacturiers et d’industries extractives. Un appui qui a permis « d’initier 20 000 jeunes et femmes à l’entrepreneuriat ainsi qu’à la gestion des entreprises et coopératives agricoles ». Cette initiative en droite ligne avec l’axe 2 du PND (Plan National de développement) est cofinancée par le Fonds International de Développement agricole (FIDA).


@gapola

E-Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com

Tél : (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60 : Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de votre site Gapola.

« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire