Tél:+228 92 42 51 78
latest

16 nov. 2020

Togo : Les grandes ambitions agricoles demeurent inchangées



La modernisation du secteur agro-industriel est une nécessité sociale, politique et économique. Et dans le sens, les ambitions du nouveau gouvernement restent inchangées, puisqu’il sera question de rendre plus attractif le secteur en faisant de l’agriculture une activité réénumérée pour la jeunesse togolaise.


Les ambitions du nouveau gouvernement concernant le secteur agricole togolais demeurent inchangées. Le ministère en charge de ce secteur envisage rendre plus compétitives les cutures de rente et promouvoir les produits locaux et bio en s’alignant sur les marchés internationaux.


Un constat


Selon nombre d’analystes, les agriculteurs locaux et les PME sont les acteurs essentiels pour le développement économique du pays. Malheureusement, la rareté des financements met en péril la pérennité de certaines filières vivrières. Or, le secteur agricole est un pilier qui maintient l’économie nationale sur de bons rails.


En effet, « l’agriculture garantit des conditions socioéconomiques décentes aux travailleurs. Cela se traduit par le fait que la majorité des producteurs coupent les ponts avec la pauvreté et s’épanouissent. Une autonomisation, que le nouveau gouvernement veut continuer par faciliter en faisant de l’agriculture, une activité convenablement réénumérée et un véritable pôle d’attraction pour la jeunesse togolaise ».


Relever les défis


Pour relever les défis qui s’imposent, l’Etat s’est engagé à mettre à disposition des agriculteurs des fonds capables de permettre à ces derniers de mener à bien les différentes campagnes agricoles. Parmi ceux-ci, le FAIEJ, le PASA, le FNFI, l’Agri PME, le Yolim, le Thimo et bien d’autres.


Aussi, pour une agriculture moderne, mécanisée et productive, plusieurs projets sont en cours afin de créer un cadre favorable à l’implication du secteur privé. Parmi ces projets, l’on note « la campagne de dessouchage de 500 000 ha à un prix subventionné, la réduction des coûts et la disponibilité des engrais à travers la production locale d’engrais biologique, etc. ». A cela, s’ajoute l’amélioration des revenus des travailleurs, la garantie de l’autosuffisance alimentaire pour rehausser le niveau de l’agriculture. Des perspectives qui s’étendent sur le long terme avec la modernisation des pistes rurales, un processus de désenclavement dont l’objectif est de garantir aux agriculteurs l’accès aux marchés et réduire les facteurs de fractures territoriales.


L’Etat compte poursuivre les investissements ciblés dans le Mécanisme Incitatif de financement agricole (MIFA), dont la mise en œuvre sera accélérée et étendues aux nouvelles filières porteuses d’emplois.


@gapola

E-Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com

Tél : (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60 : Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de votre site Gapola. 

« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire