Tél:+228 92 42 51 78
latest

11 déc. 2020

DUDH : La CNDH s’engage pour un monde meilleur post Covid-19



Le monde entier a commémoré jeudi 10 octobre 2020, la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme (DUDH) adoptée en 1948. Occasion donc pour la Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH), d’ouvrir une réflexion à Aného, sur le thème de l’année : « Reconstruire en mieux : défendons les droits de l’Homme ». Un thème étroitement lié à la crise sanitaire de la Covid-19, que traverse le monde depuis plusieurs mois.


En effet, l’atelier qui a regroupé une cinquantaine de personnes dont des Elus locaux, Chefs traditionnels et Responsables des corps de métiers, a pour objectif d’engager ces derniers à des actions décisives et efficaces en faveur des droits de l’Homme, durement éprouvés par la Covid-19.


Ainsi, à  l’occasion, les réflexions ont été marquées par une communication de Ashira Aïssah-Assih, membre de la sous-commission Promotion et protection des droits de l’Homme de la CNDH.


Selon la CNDH, le thème de l’année, a pour objectif de construire un monde meilleur après la pandémie du Covid-19, qui exacerbe les conditions de vie des populations.


Plus spécifiquement au niveau national,  l’initiative permettra d’engager les participants  de l’atelier à des actions déterminantes, afin d’atténuer les effets néfastes de la pandémie que sont la pauvreté, les inégalités, la discrimination et l’exclusion.


Pour ce faire, les acteurs sont donc invités à œuvrer en faveur des groupes vulnérables et marginalisés pour asseoir les bases d’un nouveau contrat inclusif, au Togo. Mieux, il est aussi question, de sensibiliser les acteurs sur la nécessité d’inclure les droits de l’Homme dans leurs actions pour un monde meilleur post Covid-19.


Pour Nakpa Polo, Présidente de la CNDH, la commémoration de la Journée des droits de l’Homme cette année intervient dans un contexte particulier, marqué par la pandémie de la Covid-19. En dépit des mesures prises par les autorités pour endiguer la propagation de la maladie  et limiter un tant soit peu ses effets néfastes sur la population, cette crise sanitaire a relevé de nouvelle vulnérabilité et exacerbé celles existantes.


Ainsi, que ce soit au Togo ou dans le reste du monde, la pauvreté, les inégalités, la discrimination et la dégradation de l’environnement ont exacerbé la tragédie humaine.


Et ces obstacles à la protection des droits de l’Homme ainsi que d’autres, ont entraîné des crises politiques, sociales et économiques. D’où le thème, « Reconstruire en mieux-Défendons les droits de l’Homme », retenu pour relever les défis.


@gapola

E-Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com

Tél : (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60 : Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de votre site Gapola.

« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire