Tél:+228 92 42 51 78
latest

6 déc. 2020

Me Dodji Apévon : "Le Togo paraît être une démocratie, mais il s’agit d’une véritable dictature incarnée par une minorité"


 

Les Forces Démocratiques pour la République (FDR) de Me Dodji Apévon, a  tenu samedi 05 décembre 2020, son Conseil National. Cette rencontre qui s’inscrit dans le cadre de la célébration du 4è anniversaire du parti, a été l’occasion pour les Responsables et Délégués communaux de passer en revue la situation politique, sociale et économique du Togo et de la sous-région. Au plan national, les FDR après analyse, constate que le Togo, au-delà de paraître une démocratie, reste une dictature incarnée « par la minorité au pouvoir ».

 

Que ce soit au niveau politique, économique ou social, la situation du  Togo n’est pas reluisante selon le constat des Forces Démocratiques pour la République (FDR). 

 

Pour le parti, la situation politique que connaît le Togo depuis les années 90, n’a cessé de s’aggraver avec pour conséquence, le refus du régime en place d’aller à la démocratie. Au contraire, c’est une situation qui s’est détériorée selon les FDR, avec une remise en cause de quelques acquis démocratiques déjà obtenus.

 

Ainsi souligne le parti de Me Apévon, « le Togo paraît être une démocratie, mais il s’agit d’une véritable dictature incarnée par une minorité… Ce n’est aujourd’hui un secret pour personne que les partis qui se réclament aujourd’hui de l’opposition parlementaire ont été cooptés… La dernière farce électorale en date, est l’élection présidentielle du 22 février 2020 organisée par une CENI figurative, mais qui dans les faits est une machine à fraudes au profit du candidat au parti au pouvoir ».

 

Au niveau économique, le parti dresse un bilan sombre. « Le pays va mal avec une gestion des finances peu orthodoxe ». Il relève entre autres des insuffisances telles que le détournement des deniers publics, dont les plus marquants sont le détournement des milliards (600 milliards FCFA) par le Comité de Suivi des Fluctuations des Prix des Produits Pétroliers (CSFPPP), le détournement de 600 millions FCFA de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) et le détournement des milliards FCFA, destinés à la construction de la route Lomé-Vogan-Anfoin.

 

Côté social, il constate que la pauvreté reste élevée avec 77% de personnes atteintes. En ce qui concerne l’éducation, elle peine selon les FDR, à sortir de l’ornière.

Un constat

 

Selon les FDR, face à cette tableau d’incertitude, l’opposition peine à se constituer en une véritable force combattive. Une situation qui l’emmène  à proposer deux (2) recommandations.

 

La 1ere recommandation

 

En effet, la première recommandation reste une invite à toutes les forces « démocratiques », à engager une réflexion pour identifier les causes de l’échec des différents regroupements pour déboucher sur la mise en place d’un front.

 

La 2ème recommandation

 

A travers la deuxième recommandation, les FDR, invite donc la classe politique togolaise, pouvoir et opposition, à un débat national pour une décrispation de la situation politique du Togo. Un débat qui selon le parti, devra entre autres permettre, de discuter des questions d’intérêt national et de parvenir à asseoir un pays plus démocratique.

 

Caleb AKPONOU

E-Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com

Tél : (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60 : Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de votre site Gapola.
« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire