Tél:+228 92 42 51 78
latest

31 déc. 2020

Togo: L’ANC et MMLK s’indignent et exigent la libération de Carlos Kétohou



 

Les réactions et indignations se succèdent à la suite de l’arrestation mardi 29 décembre 2020, du Journaliste Carlos Kétohou. Les dernières en date, sont celles du Mouvement Martin Luther King (MMLK), de Pasteur Edoh Komi, qui dénonce une arrestation arbitraire et rocambolesque, et celle de l’Alliance Nationale pour le (ANC), de Jean Pierre Fabre, qui exige la libération sans condition, du Directeur de Publication du journal L’Indépendant Express.

 

Dénonçant le caractère illégal de l’arrestation du Journaliste et Défenseur des droits de l’Homme, le MMLK condamne avec rigueur la procédure  « qu’il qualifie des méthodes antique et inadmissible qui violent allègrement les procédures légales judiciaires et les règles du code de la presse ».

 

Pour le Mouvement, rien ne saurait justifier cet enlèvement nocturne et honteux d’un acteur du 4ème pouvoir, alors que la dépénalisation du délit de presse est considérée comme une avancée au-delà des frontières.

 

Et au lieu de chercher à arrêter les journalistes, le Mouvement propose, que dorénavant, des poursuites soient engagées contre les commanditaires et acteurs de ces cas de violations flagrantes des droits des citoyens afin de dissuader les zélés qui compromettent le vivre ensemble.

 

L’ANC exige une libération pure et simple

 

De son côté, l’Alliance Nationale du Changement (ANC) n’a pas été tendre   avec les commanditaires de l’arrestation du Journaliste Carlos Kétohou.

  

Pour le parti de Jean Pierre Fabre, il s’agit « d’une volonté affichée du régime RPT/UNIR, de museler la presse privée, les partis politiques de l’opposition ainsi que les organisations de la société civile par des menaces, des intimidations et l’instrumentalisation de la justice ».

 

Se positionnant pour l’édification et l’enracinement de la démocratie au Togo, l’ANC qui appelle le Gouvernement à œuvrer pour le respect scrupuleux des libertés fondamentales des citoyens, exige « la libération immédiate et sans condition du Directeur de publication du journal L’Indépendant Express ».

 

Rappelons que l’interpellation du Journaliste Carlos Kétohou, fait suite à la publication dans son journal, d’un article sans autre précision, de vol de cuillères dorées par deux (2) ministres à l’occasion d’un banquet.

 

Caleb AKPONOU

E-Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com

Tél : (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60 : Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de votre site Gapola.

 

« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire