Tél:+228 92 42 51 78
latest

3 déc. 2020

Togo : Le PHMD-PTFM pour promouvoir l’énergie renouvelable et protéger l’environnement



Le Togo, depuis quelques années, s’est lancé sur la voie de l’émergence. Dans cette optique, il met tous les moyens en œuvre pour garantir un accès facile, moins coûteux et universel à l’énergie électrique de qualité. Parmi les mesures prises figure le Projet d’hybridation des moteurs diesel des plateformes multifonctionnelles avec système solaire (PHMD-PTFM).


C’est Atakpamé, la ville des 7 collines, qui a eu l’honneur d’accueillir le lancement de ce projet, en janvier 2020. Evalué à environ 02 milliards de francs CFA, il vise à valoriser l’énergie renouvelable et l’efficacité énergétique comme approche dans la lutte contre les changements climatiques et à réduire les émissions de gaz à effet de serre produites par les moteurs diesel.


Le projet s’est concrétisé avec l’installation des équipements solaires. Ils sont composés de panneaux solaires photovoltaïques, des batteries de stockage et un moteur électrique qui permet à l’équipement de prendre en charge 80% des besoins énergétiques de la plateforme.


S’inscrivant dans la droite ligne de l’axe 3 du Plan national de développement,  Le PHMD-PTFM touchera 50 villages où seront installés 50 kits de pompage solaire pour l’approvisionnement en eau potable sans oublier l’hybridation de 50 plateformes multifonctionnelles standard avec de l’énergie solaire.


Avec la mise en œuvre du PHMD-PTFM, plus de 100 000 personnes dont 52 000 femmes auront accès à l’énergie solaire. Au niveau de l’emploi, 53 000 emplois directs et indirects, au moins, seront créés et 100 bénéficiaires seront formés et outillés sur la planification et l’utilisation efficiente des énergies renouvelables.


Le Togo peut être désormais fier des efforts fournis quant à l’accès des ménages à l’électricité. De 125543 en 2005, les ménages togolais ayant accès à l’électricité sont passés à 485543 en 2019, soit une augmentation de 287%. 


Sur le plan national, le taux d’électrification avoisine les 50%, contre 18% en 2005. Porter ce taux à 75% dans un premier temps et à 100% en 2030, c’est le défi que se lancent les décideurs politiques. Pour atteindre cet objectif, ils misent sur la construction des centrales solaires et hydroélectriques, l’installation des lampadaires,  l’optimisation du programme de chèque solaire via Cizo et des projets pour faciliter les raccordements à l’électricité.


Jules AFANCHAHO

E-Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com

Tél : (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60 : Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de votre site Gapola.   


« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire