Tél:+228 92 42 51 78
latest

25 déc. 2020

État d’urgence sanitaire : Le monitoring se poursuit pour le respect des droits de l’Homme



 

Face aux risques potentiels de violation des droits de l’Homme que comporte la mise en œuvre de l’état d’urgence sanitaire, le Ministère en charge des droits de l’Homme, ne baisse pas la garde. Dans le sens se poursuit sur le terrain, la coordination du monitoring à travers la Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH) et les Organisations de la Société Civile (OSC).

 

Pour lutter contre la propagation de la pandémie du Covid-19, le Gouvernement togolais a décrété depuis plusieurs mois, un état d’urgence sanitaire qui implique la restriction des libertés fondamentales.

 

Dans le sens et pour veiller au respect des libertés individuelles et collectives sur la période, le Ministère en charge des droits de l’Homme,  s’engage à poursuivre durant la période, les actions de veille. Et ceci, à travers le monitoring assuré par des institutions comme la CNDH et les OSC, de plus en plus actives sur le terrain.

 

Ainsi, des actions telles que la sensibilisation de masse, le renforcement des capacités des citoyens sur la problématique de la jouissance des libertés publiques en période d’état d’urgence, sont régulièrement initiées pour éviter tout dérapage.

 

D’ailleurs, la CNDH s’en est félicitée de ne relever aucune violation des droits de l’Homme, sur la période allant du 20 décembre 2020 au 03 janvier 2020, où un couvre-feu renforcé par des mesures d’urgence a été décrété pour limiter la propagation de la Covid-19, dans les périodes de fêtes de fin d’année. 

 

@gapola

Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com

Tél : (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60 : Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de votre site Gapola.

 

« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire