Tél:+228 92 42 51 78
latest

13 janv. 2021

L’ANCE Togo en sensibilisation contre le tabac et le coronavirus



Le tabac nuit gravement à la santé et les fumeurs risquent de contracter une forme sévère de la Covi-19 que les non-fumeurs. Partant de ce constat, de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), l’Alliance Nationale des Consommateurs et de l’Environnement (ANCE-Togo), a tenu mercredi 13 janvier 2021 à son siège à Lomé, une conférence de presse sur le tabac et la Covid-19. Objectif, renforcer la sensibilisation et conscientiser les populations sur le danger sanitaire que constitue le tabagisme.


Chaque année, environ 8000.000 de personnes décèdent dans le monde de la consommation directe ou indirecte du tabac et ses dérivés. Pis, il se révèle que le tabac affaiblit les fonctions pulmonaires du consommateur et l’expose selon les études de l’OMS, à la contraction de la forme sévère de la Covid-19.


Face à cette situation alarmante qui risque d’exacerber les conditions sanitaires déjà fragiles des consommateurs, l’ANCE Togo, tire donc la sonnette d’alarme sur la nécessité pour les populations de se prémunir contre la consommation du tabac et de ses produits dérivés.


« Nous sommes dans une période un peu compliquée, caractérisée par une crise sanitaire sans précédent. L’ANCE Togo, en tant qu’une société civile  intervenant sur les questions de tabac, trouve important d’attirer l’attention des populations sur la consommation du tabac et ses produits dérivés qui est un facteur de risque de contracter la forme la plus grave du Covid-19, ou d’en mourir », a indiqué Samiroudine Ouro-Sama, Juriste et Coordonnateur de Projets à l’ANCE-Togo.


Au-delà des risques de contraction aggravée de la Covid-19, la consommation du tabac est aussi cause de l’aggravation des maladies comme le cancer, les infections respiratoires, les maladies cardiovasculaires, le diabète et fragilise le système immunitaire.

 

Faire davantage


Prenant acte des efforts réalisés par le gouvernement togolais dans la lutte contre la Covid-19 et la consommation du tabac, l’ANCE Togo appelle à faire davantage.


Selon Samiroudine Ouro Sama, le Togo est un exemple aujourd’hui en termes de mesures ou de définition de cadre juridique et législatif de lutte contre le tabac en Afrique.  Sauf que le pays semble tarder sur certaines réformes devant permettre de se conformer à un certain nombre de principes de précaution édités  par l’OMS.

 

Pour le Coordonnateur, « il est important que les autorités togolaises qui en font déjà en termes de lutte contre le tabac, puissent aller vers des avertissements sanitaires imagés, c’est-à-dire qu’on doit inscrire sur des unités de conditionnement des images qui illustrent les dangers que représente la consommation du tabac et de ses dérivés sur la santé des populations ».  Une mesure qui devra permettre d’amener le consommateur à identifier le risque sanitaire qu’il court en décidant de consommer le tabac.


Caleb AKPONOU

Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com

Tél : (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60 : Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de votre site Gapola.  

« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire