Tél:+228 92 42 51 78
latest

19 janv. 2021

Togo: Le MMLK exige la libération du Rapporteur du SET et appelle au dialogue

Pasteur Edoh Komi


Pasteur Edoh Komi ne reste pas indifférent à l’arrestation du Rapporteur général du Syndicat des Enseignants du Togo (SET). Dans un communiqué, Le Président du Mouvement Martin Luther King (MMLK) condamne ce qu’il qualifie d’interpellation musclée, exagérée et exige la libération pure et simple de l’enseignant.


Depuis quelques jours, la tension est vive dans le secteur éducatif, avec la création du nouveau Syndicat des enseignements primaires et secondaires au Togo.


Selon le MMLK, ce nouveau syndicat au cœur de toutes les intrigues avec l’enlèvement dimanche 17 janvier 2021, de son Rapporteur général et le vandalisme des domiciles d’autres Responsables du SET perturbent les cours dans les établissements scolaires.


A en croire le MMLK, cette situation risque de porter un coup dure aux activités de l’année scolaire déjà paralysé par la crise sanitaire de Covid-19, qui sévit depuis plusieurs mois.


Face à cette situation qui n’arrange personne, le MMLK, qui dénonce «  le saccage et le vandalisme du domicile d’un membre du bureau du SET, rappelle aux acteurs de ces actes que les enseignants ne sont ni des criminels ni des brigands ». Et par conséquent, le Mouvement exige, la libération pure et simple du Responsable incarcéré et exige par l’occasion, la fin de toutes poursuites contre les autres membres.


Evoquant la liberté syndicale reconnue par la Constitution togolaise, le Mouvement exhorte Gouvernement et Syndicat, à un dialogue inclusif pour des solutions durables et effectives du statut des enseignants. 

 

 @gapola

Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com

Tél : (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60 : Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de votre site Gapola. 

« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire