Tél:+228 92 42 51 78
latest

10 févr. 2021

Covid-19 : Le Gouvernement aux côtés de la population pour une meilleure lutte



La lutte contre la pandémie du covid-19 n’est pas seulement l’affaire du corps médical. Depuis l’apparition de la maladie sur le sol togolais en mars 2020, les dirigeants togolais ont mis en place divers moyens avec pour objectif de vaincre cet ennemi invisible qui cause du tort à l’humanité. Que ce soit du point de vue sanitaire ou socioéconomique, prêter main forte aux populations en cette période de crise sanitaire reste le défi majeur.


C’est le 06 mars 2020 que le Togo a enregistré son premier cas confirmé au coronavirus. L’annonce a été faite par le biais d’un communiqué officiel du gouvernement togolais. Très vite, les premières mesures sont prises, pour éviter le pire. Malheureusement, l’augmentation des cas ne s’est pas fait attendre. Une situation qui a obligé le pays à décréter le 02 avril de la même année, l’état d’urgence sanitaire. Elle devra s’étaler jusqu’en mars 2021 si aucune amélioration n’est signalée. Une décision de la représentation nationale, lors de la 3ème session ordinaire de l’année 2020, présidée par la présidente de l’Assemblée nationale, Chantal Yawa Djigbodi Tsegan. Le seul but lors de la prise de cette décision est d’apporter selon l’ancien Premier ministre Selom Klassou, « une réponse urgente coordonnée et d’envergure à la pandémie de Covid-19 ».


Cette mesure prise a donc ralenti les activités et a eu un impact sur la croissance économique du pays. Les populations issues des communautés pauvres, sont les premiers touchées.


Les actions du Togo pour faire face à la crise


La perte de revenus pour de nombreux foyers en raison de l’état d’urgence sanitaire emmènera l’Etat togolais, accompagné des bailleurs de fonds comme l’AFD (agence française de développement), a lancé le programme de revenu universel de solidarité « Novissi ». Son lancement, a donc permis d’enregistrer selon les données recueillis, « 1, 394,237 personnes, et de toucher 581 130 bénéficiaires au nombre desquels l’on note 376 108 femmes et 205 022 hommes avec un décaissement de 11, 668, 153,500 Francs versés ». L’ambition étant de réduire les impacts négatifs de la crise sanitaire.

 

Le programme de revenu universel n’étant pas la seule décision du gouvernement, l’état togolais va plus loin dans la prise de nouvelles mesures. Il s’agit notamment de la gratuité de l’eau et de l’électricité pour les tranches sociales. À cela s’ajoute la baisse des prix des produits pétroliers.

  

Autre mesure et pas des moindres, la campagne de distribution de vivres lancée en décembre 2020, pour permettre aux bénéficiaires de mieux résister à la pandémie. La cérémonie de lancement, qui a eu lieu dans la préfecture de Zio, a permis de mettre à la disposition des populations vulnérables des denrées composées de « maïs, du niébé, de l’huile végétale enrichie et d’autres céréales ». Au total, 252.500 ménages vulnérables repartis sur le territoire devront donc bénéficier de ces denrées alimentaires estimées à 1935 tonnes.


L’atteinte de ces différents objectifs, a été possible grâce à la mise en place du Fonds national de solidarité et de relance économique. Un fonds qui permet à l’Etat, aux particuliers, aux entreprises et aux institutions du monde entier de se réunir pour contribuer directement aux efforts de réponse mondiaux. Ce fonds au Togo, est estimé à 400 milliards FCFA, soit près de 30 % du budget de 2020. À la date du 15 décembre 2020, un montant total de 173.145.839 francs a été mobilisé.


Aujourd’hui et face à la pandémie du covid-19, le Togo qui ne recule devant rien, entend poursuivre les efforts pour le bien-être des populations.


@gapola

Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com

Tél : (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60 : Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de votre site Gapola.

« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire