Tél:+228 92 42 51 78
latest

6 févr. 2021

Le personnel de la SAFER formé sur les principes de passation des marchés publics



Du 1er au 05 février 2020, les acteurs en charge de la commande publique de la Société autonome de financement de l’entretien routier (SAFER) ont été formés sur les procédures d’attribution et de commande des marchés publics. La formation a porté sur l’environnement juridique, l’évaluation et la définition du besoin, l’élaboration du cahier de charge et bien d’autres thématiques, entrant dans le cadre de l’attribution du marché public.


Société publique spécialisée dans le financement de l’entretien routier, la SAFER ne lésine pas sur les moyens en ce qui concerne la promotion d’une meilleure  compétitivité.


Dans la logique, elle a ouvert lundi, à l’intention de son personnel en charge de la commande publique, une formation touchant les spécificités de ce secteur qui se veut vital pour la société.


Etalée sur cinq (5) jours, la formation a pris en compte les acteurs de la commande publique, les cinq (5) membres de la Commission de contrôle ainsi que tous les acteurs des agences techniques ou services techniques, pouvant intervenir dans le processus de passation ou d’exécution des marchés publics au cours de l’année.


Les thématiques abordées


Que ce soit la commande ou l’attribution des marchés publics, les agents se doivent de maîtriser dans les moindres détails tous les rouages et les  difficultés qui peuvent surgir.


« Puisque nous attendons des agents plus d’efficacité, ils ont été donc outillés sur l’environnement juridique, l’évaluation et la définition du besoin, l’élaboration du cahier de charge, l’évaluation et l’attribution du marché et l’archivage. S’ils maîtrisent cette chaîne de bout en bout, à la fin nous avons un marché attribué à la bonne personne et cette bonne personne qui est une entreprise en générale, va bien travailler et la SAFER à le retour de son investissement », a souligné Pékpéssi Abalo Mêhêza, Responsable des  Marchés publics.

  

Pour ce faire, la formation s’est particulièrement axée sur la définition du besoin, puisque tout part de là. Quant au second thème, il a pris en compte, la planification du besoin, et cette planification dépend aussi du montant des activités.


A ce niveau, les acteurs ont été outillés sur les démarches à adopter pour satisfaire le besoin ou acquérir le bien dont a besoin la société. Et ici, les procédures diffèrent en fonction des besoins, que ce soient les travaux, fournitures, prestations intellectuelles ou services. « Aussi, les montants peuvent également déterminer  les procédures à adopter », a rappelé le Responsable des marchés publics.


Rappelons que la SAFER en tant que société publique, à en charge le financement de l’entretien routier au Togo et assure la gestion des péages en se focalisant sur des technologies de dernières générations.


Caleb AKPONOU

Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com

Tél : (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60 : Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de votre site Gapola.

« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire