Tél:+228 92 42 51 78
latest

26 févr. 2021

Le Togo parmi les leaders en matière de promotion de la femme en Afrique

Faure Gnassingbé


En matière de promotion de la femme, le Togo fait mieux que les autres pays de la sous-région ouest africaine. Le rapport de la Banque mondiale dénommé « Women, Business and the Law 2021 » (les femmes, l’entreprise et le droit) classe le pays  7ème au niveau continental et 1er au niveau sous régional. 


Porté sur 190 économies mondiales, le rapport est axé sur l’évaluation des critères d’inclusion économique et les initiatives prises par les pays, pour une meilleure participation de la femme au développement économique.


Ainsi, les pays sont évalués en tenant compte de huit (8) indicateurs que sont « la mobilité, le lieu de travail, le salaire, le mariage, la parentalité, l’esprit d’entreprise, les actifs et la retraite ». Un ensemble de critères qui permet de mesurer les initiatives prises dans le sens de la promotion de la femme.


Spécialement pour l’édition 2021 où le Togo est classé 1er pays de la sous-région et 7ème au niveau continental, d’autres critères de performance tels que la réduction de l’écart entre les sexes en matière de développement, la forte participation des femmes au marché du travail, l’accès d’emploi moins vulnérable et d’autres initiatives sont également pris en compte.


Une place méritée ?


En effet, si la première place au niveau de l’Afrique subsaharienne revient à l’Ile Maurice, il est cependant important de rappeler que le Togo, 1er pays de la sous-région ouest africaine en matière de promotion de la femme, se classe devant des pays comme la Côte d’Ivoire, le Rwanda et bien d’autres pays.


Mieux, il ressort en fonction des études que le pays comparativement aux autres, a grâce aux réformes mises en œuvre, accordé 84 % des droits reconnus aux hommes.


Quelques initiatives


Depuis quelques années, le Togo engagé dans la promotion du genre a pris nombre d’initiatives dans le sens de la promotion de la femme. Entre autres initiatives, l’on note la nomination des femmes aux postes de Premier ministre, de Président de l’Assemblée nationale et d’autres postes stratégiques.


A cela s’ajoute la mise en œuvre de plusieurs projets d’inclusion financière. L’on citera en exemple, le MIFA, le FNFI et d’autres projets.


En effet, partant du constat que l’accès aux terres pourrait faciliter une meilleure inclusion des femmes, le gouvernement a également adopté un nouveau code foncier dans le sens.


Autres mesures et pas des moindres que le gouvernement entend prendre pour davantage promouvoir la femme, seront la prise de disposition légale sur la violence domestique et lutter contre la discrimination non fondée.


Caleb AKPONOU

Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com

Tél : (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60 : Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de votre site Gapola. 

« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire