Tél:+228 92 42 51 78
latest

2 mars 2021

ARCEP : ''Plus rien ne sera comme avant...''

Michel Yaovi Galley

 

S’il y a de ces institutions de la République qui font ces derniers temps, la part belle aux Togolais, l’Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes (ARCEP) en est une. Portée par une nouvelle Direction générale, l’ARCEP met de l’ordre dans les télécommunications au Togo. Tout ceci en réponse aux multiples plaintes des consommateurs.

 

Par la volonté des autorités togolaises, l’ARCEP a remplacé en 2015, l’Autorité de réglementation des secteurs des postes et de télécommunications (ARTP). Malheureusement, ce n’est que maintenant que les Togolais apprécient cette importante réforme portée par Cina Lawson, Ministre des Postes et de l’économie numérique.

 

Avec le changement, l’ARCEP dotée d’outil juridique à la modernisation et à la réglementation des secteurs des postes et télécommunication, va de plus en plus marquer son existence suite à la nomination en juin 2020, d’un nouveau Comité de Direction. Une équipe de cinq (5) membres parmi laquelle l’on retrouve Tcheyi Haringa Yaou, Col Sogoyou Cossi, Dedji Messan Awoh et Broohm Djahim.

 

 

Plus tard, un décret pris le 15 octobre 2020 par le Chef de l’État, nomme Michel Yaovi Galley, en poste au Ministère de l’économie numérique, Directeur général de l’ARCEP. Une nomination qui insuffle un nouveau dynamisme à l’ARCEP, dans son rôle d’autorité de régulation du secteur de la téléphonie et des postes au Togo.

 

 

Changer la donne

 

 

Si ce n’est un secret de polichinelle, depuis plusieurs années, le secteur de la télécommunication togolaise longtemps monopolisé par le duopole Togo Cellulaire et Moov Africa Togo, s’est toujours illustré par des coûts de communication les plus chers de la sous-région ouest africaine. A cela s’ajoute la piètre qualité des services rendus par les deux opérateurs entrainant la récrimination des usagers longtemps laissés pour compte.

 

 

Mais depuis quelques mois, la situation est toute autre. Sous l’orientation de Mme Lawson et l’impulsion du Conseil d’administration, le nouveau directoire de l’ARCEP fait le ménage dans les télécommunications au Togo et veille qu’un service de qualité soit rendu aux populations.

 

 

Avec pour objectif d’assurer aux populations les coûts de communication les plus accessibles et à contraindre les opérateurs à améliorer les services rendus aux usagers, l’Autorité de régulation a à maintes reprises rappelé les opérateurs Togo Cellulaire et Moov à l’ordre. Mieux, au respect de leur cahier de charge.

 

 

Rigoureuse dans sa démarche, l’ARCEP a été plus loin, en sanctionnant Togo Cellulaire d’une amende de plus d’un (1) milliard FCFA, pour non-respect  d’obligation de non-différenciation des tarifs On-net/ Off-net. Cette audace dont fait preuve l’institution dans l’amélioration des coûts et des services rendus aux usagers, est plutôt appréciée par les populations, qui espèrent voir l’autorité de régulation faire davantage.

 

 

L’objectif à terme, sera de faire du secteur de la téléphonie au-delà des discours, un véritable moteur de développement économique des populations.

 

 

Notons que l'ARCEP, venue en remplacement en 2015 à l’ARTP, a entre autres missions de gérer et de contrôler les opérateurs de téléphonies agréés par l’État, de délivrer les autorisations pour les réseaux indépendants et de gérer les fréquences radio-électroniques.

 

@gapola

Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com

Tél : (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60 : Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de votre site Gapola.

 

« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire