Tél:+228 92 42 51 78
latest

20 mars 2021

JIF: L’UITA Togo s’active pour la réalisation de l’égalité genre



L’Union Internationale des Travailleurs de l’Alimentation, de l’Agriculture, de l’Hôtellerie Restauration, du tabac et des branches connexes (UITA Togo), a célébré samedi 20 mars 2021 à Lomé, la Journée Internationale des Droits de la Femme (JIDF).  Placée sous le thème : « Pleine et effective participation des femmes dans la prise de décision à l’échelle politique, élimination de la violence et autonomisation de toutes les femmes et les filles », la célébration a permis aux femmes UITA-Togo, d’explorer les voies et moyens, pour l’amélioration du mieux-être de la femme.


A l’occasion de cette célébration, les femmes UITA-Togo, ont réfléchi sur une meilleure prise en compte des droits de la femme pour que l’égalité homme-femme soit une réalité dans le pays.


Relever les défis


Selon Emilie Viho, Coordonnatrice Projet-Femme UITA Togo, les femmes doivent être plus présentes dans les débats engageant leurs pays.


« Les femmes n’occupent que 24% des sièges parlementaires dans le monde. Près de 60 % des femmes dans le monde travaillent dans l’économie informelle, gagnent moins, épargnent moins et risquent davantage », a-t-elle déclaré.


Pis, une (1) femme sur trois (3) subit des actes de violences physiques ou sexuelles, le tout exacerbé par le contexte de la crise sanitaire qui accentue les inégalités.

 

Face aux constats, la célébration de la Journée Internationale de la Femme revêt toute son importance.


« La Journée internationale des droits des femmes est célébrée dans de nombreux pays à travers le monde pour que les femmes soient reconnues pour leurs réalisations, sans égards aux divisions nationales, ethniques, linguistiques, culturelles, économiques ou politiques », a indiqué Mme Viho.


Pour Yawovi Bissiliou Alawoe, Coordonnateur des Projets UITA-Togo, plus l’on promeut le mieux-être de la femme, plus les objectifs seront atteints.


« La Journée Internationale des droits de la femme, loin d’être une occasion de manifestations festives, doit plutôt permettre aux humains que nous sommes d’explorer les voies et moyens pour l’amélioration du mieux-être  de la Femme », a-t-il rappelé.


A en croire Mme Djani, Inspectrice d’Education nationale, la pleine et effective participation des femmes dans les sphères de prise de décision à l’échelle politique permettra de disposer des textes pour éliminer les violences faites aux femmes et d’arriver à l’autonomisation des femmes.


« Si nous considérons l’histoire, nous pouvons dire que beaucoup de choses ont changé. La femme dans les instances de prise des décisions sociales et politiques à la possibilité de donner sa voix, de faire des propositions et ses idées sont de plus en plus prises en compte », a-t-elle exprimé. Mais puisque les défis n’en demeurent pas moins, il urge de poursuivre les sensibilisations et de maintenir le cap de lutte.


Rappelons que la Journée Internationale de la Femme encore appelée Journée internationale des droits de la femme, a été officiellement célébrée dans le monde le 08 mars.


Caleb AKPONOU

Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com

Tél : (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60 : Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de votre site Gapola.  

« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire