Tél:+228 92 42 51 78
latest

30 mars 2021

Togo : Les OSC en appropriation des modifications de la loi 1901



Face aux modifications apportées à la loi 1901 réglementant les libertés associatives au Togo, les Organisations de la Société Civile (OSC), tiennent du 30 au 31 mars 2021 à Lomé, un séminaire de réflexion. Placées sous le thème : « Le droit à la liberté d’association au Togo : enjeux et perspectives », les réflexions devront permettre d’analyser les implications de la modification de la loi 1901 sur la vie associative, et permettre aux acteurs de s’approprier le contenu et les insuffisances.

Quelles peuvent être les réelles implications de la modification de la loi 1901, sur la vie associative au Togo ? Pour analyser les impacts de cette modification, le groupe des huit (ACAT Togo, ATDPH, CJPDH2D, FIT, GRAD, SAAD, SYDEMINES et SYNPHOT), est à pied d’œuvre, à travers un séminaire ouvert mardi à Lomé.

Selon les acteurs, la démarche a pour objectif, de créer un espace citoyen d’échanges et de réflexion permettant aux OSC du Togo, de s’approprier le contenu et insuffisances de la loi 1er juillet 1901 actuellement en vigueur au Togo.

Mais au-delà, il s’agira d’analyser les besoins et les implications réelles de la modification de cette  loi sur la  vie associative.

« L’objectif est d’amener les acteurs de la société civile à prendre conscience des besoins et implications de la modification dans le contexte togolais et analyser les points de restrictions intervenues dans les pays ayant déjà opéré des réformes sur la dite loi », a indiqué Yves Dossou, Coordonnateur général du SAAD.

A terme, il sera aussi question, de parvenir à des conclusions qui feront objet de communiqué.

Selon Bruno Haden, Secrétaire général de l’Action des chrétiens pour l’abolition de la torture (ACAT), le séminaire devra permettre de mieux informer les entités de la société civile sur le droit à la liberté associative.

« Il nous incombe, dans l’heureux contexte de notre séminaire sur l’espace civique, que nous puissions ensemble mesurer véritablement les attentes d’où la nécessité de créer un espace citoyen d’échanges et de réflexion permettant aux organisations et entités de la société civile au Togo de s’informer sur le droit à la liberté d’association au Togo, la loi du 1901 actuellement en vigueur au Togo, et d’analyser les besoins et implications de cette loi sur la vie associative », a-t-il mentionné.

Rappelons que l’ouverture du séminaire, a été marquée par la présence d’imminentes personnalités, au nombre desquelles, Joaquin Tasso Vilallonga, Chef de la délégation de l’Union Européenne au Togo, Matthias Veltin, Ambassadeur d’Allemagne et bien d’autres imminences.  

@gapola

Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com

Tél : (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60 : Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de votre site Gapola. 

« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire