Tél:+228 92 42 51 78
latest

25 mars 2021

Tségan lance la Plateforme «1000girls.org » pour l’épanouissement des jeunes filles

Yawa Djigbodi Tségan


Engagée pour une meilleure promotion du genre, la Présidente de l’Assemblée nationale, Yawa Djigbodi Tségan, a procédé mercredi 24 mars 2021, au lancement de la Plateforme virtuelle 1000 jeunes filles «1000girls.org». Initiée pour booster le leadership des jeunes filles, la Plateforme se veut un cadre pour définir le profil de femmes africaines à l’horizon 2063.

Que ce soit à l’échelle nationale ou internationale, les autorités s’efforcent à donner une meilleure visibilité à la femme togolaise.

En ligne avec cet objectif, la Présidente de l’Assemblée nationale, Yawa Djigbodi Tségan, a procédé mercredi, au lancement officiel de la Plateforme virtuelle 1000 jeunes filles «1000 girls.org». Et c’était au cours d’un webinaire qui a vu la participation d’imminentes personnalités.

Innovante de par sa conception, la Plateforme se veut une fenêtre de plaidoyer, d’échanges et de partages entre les femmes africaines. Au-delà, elle se veut un canal devant permettre de définir le profil de femmes africaines à l’horizon 2063, et de porter par la même occasion, la voix de la gent féminine.

Selon Mme Tségan, « l’initiative femme africaines à l’horizon 2063, est une contribution au forum (Génération Egalité). Elle prendra en compte l’expérience  des pays africains en termes de leadership féminin. Cette fenêtre de plaidoyer est donc importante pour porter la voix de la femme africaine à Paris, en juin prochain, et nécessite donc l’engagement de tous et à divers niveaux ».

Ainsi, la Plateforme virtuelle 1000 jeunes filles, se présente comme un canal pour définir le profil de femmes africaines à l’horizon 2063.

En effet, bien que les femmes n’occupent une place importante dans le développement du continent africain, la question de l’équité genre reste un défi. Et pour y parvenir, il impose une pleine réalisation des aspirations des Objectifs de développement durable des Nations Unies à l’horizon 2030 et de l’Agenda 2063 de l’Union africaine.

Cas du Togo

Au Togo, les femmes représentent plus de la moitié de la population. De ce fait, relève la PA, leur épanouissement se révèlent des enjeux majeurs pour la dynamique nationale vers le développement durable.

Pour y parvenir, plusieurs initiatives sont prises dans le sens de la promotion de la femme. L’on note entre autres, l’augmentation du nombre de portefeuilles ministériels aux femmes, qui est de 11 sur 33 portefeuilles.

« De plus nous pouvons évoquer l’ambition d’augmenter progressivement ce pourcentage de femmes dans la haute fonction publique en passant de 58,11% à 80% afin d’accroitre l’émancipation des femmes togolaises », a-t-elle déclaré.

Au-delà, d’autre initiative telle que la promotion des femmes dans les entreprises, renforcée par des mécanismes incitatifs de financement est mise en place. Un ensemble de dispositifs qui aujourd’hui permet au Togo, d’accroitre la contribution des femmes au développement et de se classer au niveau continental, au nombre des pays offrant un meilleur épanouissement de la femme.

Rappelons que le panel de haut niveau qui a consacré le lancement de la plateforme «1000giirls.org», par Mme Tségan, a été animé par d’imminentes personnalités dont Diene Keita, Chargée des Programmes de l’UNFPA et Dr Jewel Howard-Taylor, Vice-Présidente du Libéria et des Présidents des Assemblées nationales de la sous-région Ouest-africaine.

@gapola

Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com

Tél : (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60 : Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de votre site Gapola.

« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire