Tél:+228 92 42 51 78
latest

2 avr. 2021

Chefferie à Sagbado: Les raisons du rappel à l’ordre d’Edem Sémékonawo

Togbui Edem Sémékonawo


Le recadrage de Togbui Edem Sémékonawo, par Aimé Koffi Djikounou, à ne plus se prévaloir du titre de Chef canton de Sagbado a fait de vague. Seulement la décision du Maire de Golfe 7, vise à mettre fin à l’anarchie qui règne autour de la régence du Trône Sémékonawo et surtout à préserver la cohésion sociale et le vivre ensemble des fils et filles de la commune.


Même si cela passait inaperçu, la cohésion sociale et le vivre ensemble ont été longtemps mis à rude épreuve dans le canton d’Aflao Sagbado, par un  bicéphalisme créé autour de la régence du Trône Sémékonawo.


D’un côté, Togbui Kossi Dogbé Alley VII, officiellement reconnu Régent du Trône par les autorités administratives, après le décès en 2018, de feu Togbui Innocent Sémékonawo III, Ex Chef canton d’Aflao Sagbado. 

 

De l’autre, se trouve Togbui Edem Sémékonawo, petit frère du défunt Chef canton, revenu d’Europe qui souhaite être intronisé Chef canton en lieu et place d’un autre prétendant au Trône.


En effet, dans la grande famille royale, Togbui Edem Sémékonawo, est accusé de négocier le Trône auprès de Togbui Fiti, Chef canton d’Aflao du Ghana, représentant leurs aïeux au lieu de faire recours à ses oncles à qui l'ascenseur du Trône revient de droit puisqu'ils sont encore en vie.

 

Quant on sait que, la désignation du Chef traditionnel se fait par désignation à l'issue du Conseil coutumier. La question qui se pose est qui a désigné Edem Sémékonawo, Chef canton d’Aflao Sagbado, alors que toute la famille ne s’accorde pas sur sa désignation ? Et comment peut-il devenir un Chef canton sans les cérémonies coutumières de garant des us et coutumes dudit trône ?


« A travers ses actions sociale et d'humaniste, Edem Sémékonawo a divisé le clan des 26 Chefs du canton en deux avec d’un côté, ceux qui le soutiennent pour ces initiatives et de l’autre, ceux qui sont contre. Malgré le décret nommant Togbui Kossi Dogbe Alley VII, Régent du Trône, il a refusé de se soumettre à l’autorité de celui-ci créant une situation de frustration et de défiance dans le canton », nous a confié une source du Palais royal.


Face à la situation, des médiations et rappels à l’ordre sont menés par le Maire du Golfe 7, afin de régler à l’amiable cette affaire qui met à rude épreuve, le vivre ensemble des populations de la commune.


Sauf que les démarches de M. Djikounou auprès de Togbui Edem Sémékonawo, allié du Maire, pendant la campagne des élections locales de 2019, sont restées sans succès.


La goutte d’eau qui a fait déborder le vase


Dans l’une de ses sorties pour porter son assistance aux élèves et enseignants dans le cas d'une sollicitation, à lui adressé, par le Directeur deladite école, Togbui Edem Sémékonawo, s’est encore proclamé Chef canton d’Aflao Sagbado.

 

Une situation qui a amené le Maire à demander au Préfet de le recadrer. Ce qui fut fait (dans une note en date du 24 mars), nous renseigne-t-on à la Mairie.


Et c’est en se référant à la note du Préfet que M. Djikounou a interdit à Togbui Sémékonawo, toute activité en qualité de Chef du canton d’Aflao Sagbado en lieu et place de Togbui Kossi Dogbé Alley VII, qui est nommé Régent du Trône Sémékonawo par le Ministre de la Décentralisation.


« Au vu de notre devoir de contribuer à la cohésion sociale et au vivre ensemble des populations de notre ressort territorial nous voudrons vous notifier que toutes activités, par vous menées, auprès des populations du canton d’Aflao Sagbado, en qualité de Chef canton, vous sont interdites et doivent immédiatement s’arrêter », a signifié le Maire à Edem Sémékonawo, le 29 mars 2021.


@gapola

Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com

Tél : (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60 : Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de votre site Gapola.  

« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire