Tél:+228 92 42 51 78
latest

10 avr. 2021

Les femmes UITA en lutte pour la protection sociale des travailleurs de l’informel au Togo



L’Union Internationale des Travailleurs de l’Alimentation, de l’Agriculture, de l’Hôtellerie Restauration, du tabac et des branches connexes (UITA-Togo) est de plus en plus préoccupée par la protection sociale des travailleurs et travailleuses du secteur informel. Et pour amener ses membres à cerner l’importance de la protection sociale, l’UITA Togo à travers sa Coordination Projet Femme, a ouvert samedi 10 avril 2021 à Lomé, une sensibilisation sur la question.

Placé sous le thème : « Femmes UITA Togo préoccupées par la protection sociale des travailleuses et travailleurs du secteur informel », l’atelier a pour objectif de renforcer la sensibilisation sur la protection sociale qui contribue au développement économique et social d’un pays.

Cependant, la moitié de la population mondiale, reste privée de ce droit humain fondamental.

Selon Emilie Viho, Coordinatrice Projet Femme UITA Togo, la Convention concernant la sécurité sociale de 1952, n’a été ratifiée que par 57 pays.

Plus alarmant, 97% des travailleurs de l’économie informelle ne bénéficient pas encore d’une couverture effective en matière de sécurité sociale.

« Et au Togo, nous avons plus de 3 millions de travailleurs dans le secteur informel dont 52% sont des femmes », a-t-elle indiqué.

En effet, l’UITA Togo travaille à une couverture effective en matière de sécurité sociale afin de promouvoir l’égalité et éliminer les discriminations qui continuent d’affecter les femmes.



Selon Dr Kiliou Komla, Chargé de la Sécurité et santé au Travail à la Direction générale de la protection sociale, il s’agit à travers la sensibilisation, d’explorer les voies et moyens pour favoriser une meilleure protection des travailleurs et travailleuses de l’informel.

« Pour nous, il s’agit de partager la notion de protection sociale, de voir quels sont les mécanismes qui touchent à l’économie informelle et d’analyser les opportunités et les projets en cours par rapport à la protection sociale des travailleurs et travailleuses de l’économie informelle », a-t-il déclaré.

La protection sociale, un facteur indispensable

Selon Dr Kiliou, tous les êtres humains font face à des risques sociaux. Du coup, la couverture sociale apparait comme un droit fondamental, à garantir pour toute personne. 

« La protection sociale est un droit humain puisque toute personne au cours de sa vie, fait face aux risques sociaux. Mais si on ne protège pas tout le monde, certains tomberont dans la pauvreté et dans la vulnérabilité et ne pourront pas participer au développement inclusif du pays. En protégeant une personne, elle est plus apte à produire et à contribuer au développement », a-t-il conclu.

Caleb AKPONOU

Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com

Tél : (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60 : Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de votre site Gapola. 

« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire