Tél:+228 92 42 51 78
latest

21 avr. 2021

Togo : Quand les cantines scolaires boostent l’éducation dans les Savanes



Initiées pour lutter contre la pauvreté et encourager les élèves à s’inscrire et à y rester, les cantines scolaires sont une réussite dans les Savanes. Avec 22.128 écoliers touchés dans la région, les impacts de l’initiative sont aujourd’hui réels.

Sous-composante du Projet Filet Sociaux et Services de Base (FSB), les Cantines scolaires, fonctionnent depuis 2019, par participation communautaire.

Financée à ses débuts par la Banque Mondiale, l’initiative a repris du poil de la bête avec la prise du financement par l’Etat togolais, et une participation à hauteur de 10 F par élève.

Ainsi, le projet piloté par l’ANADEB dans cinq régions du Togo, se veut une réussite surtout dans les savanes, où 22.128 élèves sont touchés.

Des résultats qui témoignent

En termes d’avancés enregistrés avec les cantines scolaires, les résultats en disent long.

Dans la région des savanes, le taux d’abandon scolaire est depuis 2010 passé de 0,8% dans les écoles à cantines, contre 1,5% dans les écoles non bénéficiaires.

Mais dans l’inverse, l’on constate une augmentation des effectifs scolaires. Il est de 10,3% dans les écoles bénéficiaires contre 0,6% dans les écoles non bénéficiaires.

L’engagement des communautés et de l’Etat

Fort  de  l’impact des cantines scolaires, l’initiative connait depuis 2019, une participation des communautés après que la Banque mondiale ait cessé son financement.

Cette contribution est fixée à 10FCFA sur un coût unitaire de repas de 125 FCFA par élève, soit une contribution annuelle de 1600 FCFA par apprenant.

A ce jour, 23.642.110 FCFA sont déjà mobilisés par les communautés sur une contribution totale prévue à 32.720.000 FCFA.

Cette contribution évaluée à 72,256% du totale des contributions à mobiliser par les communautés, représente un effectif total de 20.450 écoliers bénéficiaires dont 9 749 filles.

Maintenir le cap

 

Selon l’ANADED, le défi consiste aujourd’hui, à assurer la durabilité des cantines scolaires dans les savanes.

Pour ce faire, il sera question d’impliquer davantage les communautés à l’initiative, de préserver les acquis  en termes de lutte contre la pauvreté et d’appliquer la nouvelle donne axée sur la contribution communautaire.

Rappelons qu’au niveau national, le sous-projet cantines scolaires touche 97.552 écoliers des établissements primaires publics.

@gapola

Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com

Tél : (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60 : Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de votre site Gapola.  

« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire