Tél:+228 92 42 51 78
latest

12 mai 2021

Le Togo autorisé à adhérer à la Convention sur l’eau

Tiem Bolidja


Les Députés ont adopté mardi 11 mai 2021, la loi autorisant le Togo à l’adhésion de la Convention des Nations Unies sur la Protection et l’utilisation des cours d’eau transfrontalières et des lacs. Une mesure devant permettre au pays, de disposer des outils nécessaires à la gestion rationnelle de ses ressources en eau.

En huitième séance plénière ordinaire de l’année présidée mardi par Yawa Djigbodi Tségan, Président de l’Assemblée nationale, la représentation nationale a autorisé à l’unanimité, l’adhésion du Togo à la Convention sur l’eau.

Encore appelé la Convention des Nations Unies sur la protection et l’utilisation des cours d’eau transfrontalières et des lacs, le projet de loi vu son importance a été adopté en présence de Tiem Bolidja, Ministre de l’Eau et de l’Hydraulique Villageoise.

Adopté en 1992 à Helsinki en Finlande, la Convention des Nations Unies sur l’eau fait obligation à tous les pays adhérant, d’utiliser de façon rationnelle  et durable les ressources en eau, tout en tenant compte de l’approche écosystémique et des générations à venir.

En effet, il s’agit d’un cadre, sous l’égide des Nations unies, pour assurer la sécurité en matière d’eau ainsi que pour prévenir des conflits ayant pour origine l’eau et en faciliter la résolution. Cette convention vise à protéger et garantir la quantité, la qualité et l’utilisation durable des eaux transfrontières.

Et en adhérant à la Convention sur l’eau, le Togo se dote d’outils normatifs, institutionnels et infrastructurels nécessaires à la préservation de la qualité de la ressource en eau. Le pays va accéder ainsi à l’aide financière et à la coopération des donateurs. En outre, cette adhésion offre un cadre de prévention des conflits, de promotion de la paix et de l’intégration régionale en matière d’eau. 

« L'objectif principal de la convention sur l’eau est de renforcer les mesures prises au plan local, national et régional pour préserver et garantir l’utilisation écologiquement durable des eaux de surface et des eaux souterraines transfrontalières »,  a indiqué Bolidja Tiem, le Ministre de l’Eau et de l’hydraulique villageoise.

Selon Yawa Djigbodi Tsègan, Présidente de l’Assemblée nationale, les efforts du Gouvernement, sous l’impulsion du Président de la République, visent à doter notre pays d’un arsenal juridique et institutionnel en vue de prévenir, maîtriser et réduire tout impact transfrontière en matière d'eau.

« Le Gouvernement fait preuve une fois de plus, de son engagement à inscrire durablement notre pays dans la dynamique internationale guidée par le multilatéralisme. Il s’agit d’une détermination en cohérence avec la vision du Président de la République, Son Excellence Monsieur Faure Essozimna Gnassingbé, visant à maximiser le bien-être collectif sur la base de la mutualisation internationale et régionale», a-t-elle déclaré.

@gapola

Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com

Tél : (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60 : Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de votre site Gapola.  


« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire