Tél:+228 92 42 51 78
latest

23 mai 2021

Togo : Le Conseil de l’Entente mobilisé contre l’extrémisme violent



La 6ème Réunion des Ministres du Conseil de l’Entente (CE) sur l’extrémisme violent s’est achevée vendredi 21 mai 2021 à Lomé. Présidée par le Gal Yark Damehame, Ministre de la sécurité et de la protection civile du Togo, la rencontre a permis de réfléchir sur la synergie d’actions devant permettre de lutter contre l’extrémisme violent dans l’espace.

Cette réunion  de haut niveau fait suite à celle des Experts qui a servi de cadre préparatoire, pour  les Ministres du Conseil de l’Entente (CE) en charge de la Sécurité et des frontières également tenue dans la capitale togolaise.

Placée sous le thème : « Prévention de l’extrémisme violent dans l’espace entente : Dynamiques d’appropriation par les Etats et perspectives », la rencontre a servi de cadre pour des réflexions sur la thématique.

A l’occasion, les Ministres ont pris connaissance du résumé des échanges du panel des Experts sur les approches d’intervention du Conseil de l’Entente et l’Initiative d’Accra. Aussi, a-t-il été question pour les Ministres, de se pencher sur des synergies d’actions pour des interventions communes des deux organisations.

Au-delà, les travaux ont permis d’entériner les similitudes entre le Conseil de l’Entente et l’Initiative d’Accra sur la question.

Pour gagner la bataille contre l’extrémisme violent, le Secrétaire exécutif du Conseil de l’Entente a été mandaté par les Ministres à poursuivre les discussions avec le Secrétariat de l’initiative d’Accra afin d’harmoniser les stratégies de lutte contre le phénomène.

Ainsi les Ministres du CE ont convenu du partage d’expériences et de bonnes pratiques pour le renforcement de la coopération sécuritaire.

«Faisant le constat de la recrudescence des attaques terroristes, de la résilience des groupes extrémistes et de leur expansion progressive du Sahel vers les côtes du Golfe de Guinée, les Ministres ont recommandé aux Etats membres la combinaison des actions préventives et répressives contre l’extrémisme violent », a indiqué la note sanctionnant la rencontre.

Selon le Général Yark Damehame, Ministre togolais de la Sécurité le CE s’engage pour une lutte efficace contre l’extrémisme violent.

« Tout à l’heure le ministre d’Etat disait que le Burkina-Faso est un verrou. Nous allons faire en sorte que ce verrou soit solide, qu’il ne saute pas pour que des hommes sans foi ni loi n’atteignent pas leur objectif, celui d’atteindre les pays côtiers », a-t-il souligné.

Rappelons que le Conseil de l’Entente est composé de cinq (5) pays dont le Bénin, le Burkina Faso, le Niger, la Côte  d’Ivoire et le Togo.

@gapola

Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com

Tél : (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60 : Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de votre site Gapola.

« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire