Tél:+228 92 42 51 78
latest

14 juin 2021

Covid-19 : Quand le Gouvernement engage des dépenses pour soutenir les populations et la relance économique



Depuis le 06 mars 2020, date d’apparition du premier cas de Covid-19 jusqu’au 15 décembre 2020 au Togo, les dépenses faites dans la lutte contre le coronavirus étaient de 107,5 milliards de francs CFA, dont plus de 52 milliards consacrés à la relance économique. Ces dépenses démontrent l’engagement du gouvernement à accompagner les populations et soutenir la relance de l’économie.

Des mesures économiques salutaires

Des dispositions économiques ont été prises pour donner un coup de pouce aux populations. Novissi, la politique d’allègement des charges fiscales, les reports des échéances de crédits et ont été essentiellement les dispositions particulières prises pour éteindre les impacts socioéconomiques dévastateurs pour les citoyens. Grâce à Novissi, plus de 580 000 Togolais (376 108 femmes et 205 022 hommes) ont bénéficié de 11,6 milliards de francs CFA. Cette aide a permis aux personnes et familles vulnérables de résister économiquement à la crise.

Dernièrement, le gouvernement et GiveDirectly ont mis en place un nouveau programme d'assistance monétaire pour soutenir 57 000 personnes vulnérables, réparties dans 100 cantons les plus démunis du pays. Bien avant cela, un fonds de relance en faveur des TPME a été mis en place en août 2020 avec des crédits allant à 10 millions, pour un taux bonifié de 5%. Depuis le 1er avril 2020, le montant des échéances de crédits reportées pour aider les entrepreneurs est de 18 milliards de francs CFA.

Les opérateurs économiques n’ont pas été mis de côté

 Acteurs pas des moindres dans l’économie du pays, les opérateurs économiques n’ont pas été laissés pour compte. Les allègements fiscaux ont été faits pour leur réduire les secousses économiques. Entre autres mesures, il y a la réduction des droits d’enregistrement et d’immatriculation, la baisse de la pression fiscale sur les jeunes entrepreneurs notamment la Taxe professionnelle unique (TPU), l’exonération des droits de main levée et de radiation des hypothèques, les ajustements techniques relatifs à la patente, au dépôt des déclarations de l’impôt sur les sociétés, au minimum forfaitaire d’imposition et à la retenue sur loyer...

Les populations rurales particulièrement soutenues

Levier incontournable des populations rurales, Le ministère du Développement à la base, de la Jeunesse et de l’Emploi des jeunes ne leur a en aucun moment tourné le dos. Il a exécuté sa lettre de mission à 97,4% grâce aux 25 milliards de francs CFA mobilisés au cours de l’année. Plus de 59 000 ménages vulnérables ont bénéficié des transferts monétaires de 15 000 francs CFA par trimestre. Près de 9 000 nouveaux jeunes ont renforcé leur employabilité et environ 20 000 jeunes et femmes ont été formés en entrepreneuriat.

Le ministère a mobilisé 2,7 milliards de francs CFA de crédits pour les jeunes. Cette aide a facilité la création de plus de 7 300 microentreprises, généré au moins 13 800 emplois directs et plus de 251 000 emplois temporaires. La mesure présidentielle d’attribution de 25% de marchés publics aux jeunes et femmes entrepreneurs a permis d’accorder 350 millions de francs CFA à la cible. En outre, 1 069 entreprises artisanales ont été créées avec 2 546 emplois artisanaux générés.

Le port autonome de Lomé à la rescousse

 Le port autonome de Lomé a joué un rôle pas des moindres pendant cette crise qui n’a pas affaibli ses performances. Le trafic global du port de Lomé a connu une hausse d’environ 12% entre 2019 et 2020. Il est passé de 22,7 millions à 25,5 millions de tonnes. Les importations enregistrées sur la plateforme portuaire sont passées de 6,5 millions à 7,5 millions de tonnes, ce qui correspond à une hausse de 15%. Quant aux exportations nationales et le transit, une hausse de 3% a été notée. Ils sont passés de 1,28 million à 1,32 million de tonnes. Les activités de transbordement sont passées de 15 millions à 16,6 millions de tonnes, soit une hausse de 12%.

Il est évident que des efforts sont consentis pour faciliter la vie aux populations. Beaucoup de défis restent cependant à relever.

@gapola

Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com

Tél : (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60 : Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de votre site Gapola.   

« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire