Tél:+228 92 42 51 78
latest

28 juin 2021

Togo : Le CNJ renforce la participation des jeunes dans les sphères de prises de décisions

Régis Batchassi


Le Conseil national de la jeunesse (CNJ), travaille à une participation des jeunes leaders dans les sphères de prises de décisions et à la promotion de la cohésion sociale au Togo. Ainsi, de juin à septembre 2021, le CNJ organisera dans dix (10) préfectures du Togo, des sessions de dialogues intergénérationnels devant regrouper les autorités locales et les jeunes leaders sur la question.

La jeunesse togolaise regorge des potentialités, mais souvent peu exploiter dans les sphères de prises de décisions et dans la promotion de la cohésion sociale. Cette situation qui quelques fois relève des conflits intergénérationnels et bien d’autres facteurs sociaux, a fini par effriter les valeurs sociales du Togo, impactant du coup, le développement et la cohésion sociale.

Pour parvenir à faire participer les jeunes leaders aux prises de décisions et à la promotion de la cohésion sociale, le CNJ organisera de juin à septembre 2021, des sessions de dialogues intergénérationnels entre les autorités locales et les jeunes leaders.

Selon Régis Batchassi, Président du CNJ, il sera question d’amener les jeunes à poser le diagnostic sur le renforcement du partenariat intergénérationnel, organiser un dialogue entre les jeunes et décideurs autour de la question et d’élaborer et faire adopter une charte de confiance intergénérationnelle entre les jeunes leaders et les autorités communautaires.

En effet, trois (3) étapes seront observées dans la mise en œuvre du projet. La première, est le recrutement d’un consultant dans le rôle d’élaboration de l’ébauche de charte de confiance et d’animation des sessions de dialogue. Ce dernier, recruté par consultation retreinte, est chargé  de la conduite des travaux.

La deuxième étape consistera à identifier deux personnes ressources qui seront chargées de faciliter les travaux des jeunes et les connexions nécessaires entre ces derniers.

Et la troisième consistera à identifier les participants. Et pour ce qui concerne ces derniers, ils seront composés de deux (2) catégories de jeunes dont l’une issue des couches professionnelles et l’autre, composée des leaders communaux.

L’organisation de ses sessions de dialogues touchera 400.000 jeunes et personnes âgées soit 60% de la population générale des communes des préfectures ciblées.

Rappelons que les préfectures en question sont Kpendjal, Kpendjal Ouest, Tone, Oti-Sud  pour la région des Savanes. Pour la région Centrale, il s’agit des préfectures de Tchamba et Sotouboua. Lomé, Yoto, Vo, Avé sont les localités concernées dans la région Maritime.

@gapola

Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com     

Tél : (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60 : Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de votre site Gapola.  

« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire