Tél:+228 92 42 51 78
latest

1 juin 2021

UPF-Togo: 500 plants mis en terre par les journalistes



L’Union Internationale de la Presse Francophone (UPF) a marqué mardi 1er juin 2021, la Journée nationale de l’arbre par son opération « Un journaliste, Un arbre ». L’acte II de l’initiative a permis aux professionnels des médias et au Ministre de la Communication et des médias, Prof  Akoda Ayewouadan, de mettre en terre au moins 500 plants dans le Golfe 3.

Après 2019, l’UPF-Togo a fait planter mardi, des arbres aux professionnels des médias tout au long des rails de la Mairie de Golfe 3 à Adéwui, dont le prolongement amène directement à la Maison de la Presse.

Une initiative louable

L’acte II d’« Un journaliste, Un arbre » a été rehaussé par Prof Akoda Ayewouadan, Ministre de la Communication et des médias, Franck Missité, Directeur de Cabinet du Ministère de la Communication ainsi que les autorités communales du Golfe 3.

« Une telle initiative ne peut qu’être saluée dans la mesure où elle concorde véritablement avec l’engagement de l’Etat togolais de faire de notre pays, un pays forestier », a souligné Prof Akoda Ayewouadan, avant de poursuivre : « En réalité, lorsqu’on invite les uns et les autres à planter les arbres, on est dans une démarche qui sauvegarde l’environnement mais notre vie tout court. S’il n’y a pas d’arbre il n’y a pas d’oxygène et s’il n’y a pas d’oxygène nous ne vivons plus ». D’où la nécessité de planter un arbre,  de veiller à ce qu’il grandisse et pour qu’il soit pourvoyeur d’oxygène et plus loin, servir à d’autres fins.



Un acte II digne de mémoire

Tout comme la 1ère édition, l’acte II de l’opération « Un journaliste, Un arbre », se veut une réussite et vise à apporter la contribution des journalistes à la protection de l’environnement.

« De plus en plus, la planète terre se réchauffe. Les grandes nations ont fait COP1, COP2, ils sont entrain de penser aux voies et moyens d’amener les Etats à amoindrir leur pollution de l’environnement. Au niveau des journalistes qui relai tous ces informations et qui parlent de développement ils doivent donner l’exemple. Les journalistes doivent reboiser parce que se sont eux qui en parlent. Chaque journaliste doit planter des arbres et en prendre soin », a déclaré Loïc Lawson, Président de l’UPF-Togo.

Au-delà de tout, l’opération répond à l’appel du Gouvernement, d’étendre le couvert végétal du Togo.

Les remerciements de l’UPF

Pour M. Lawson, l’acte II de l’opération a été possible grâce  à la Mairie du Golfe 3 qui a décidé de mettre la logistique à la disposition de l’UPF-Togo.

« Nous disons merci à la mairie du Golfe 3, qui nous a mis la logistique à disposition. Nous disons aussi merci aux journalistes qui ont fait massivement le déplacement. Merci au ministre de la Communication qui a donné le ton de cet acte 2 et merci à l’UPF et à tous les journalistes membres ou non membres de l’UPF », a-t-il indiqué.

Rappelons que l’UPF-Togo entend également faire des lobbyings pour que la place ensemencée de Cayak Senegalensis soit dénommée « Place des journalistes ».

Caleb AKPONOU

Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com

Tél : (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60 : Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de votre site Gapola. 

« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire