Tél:+228 92 42 51 78
latest

12 juil. 2021

MIFA SA: Ce qui change avec l’entrée de la PIA dans l’actionnariat



La Plateforme Industrielle d’Adédikopé (PIA) est désormais actionnaire du capital du Mécanisme Incitatif de financement Agricole (MIFA S.A). En ouvrant l’actionnariat à PIA, le Gouvernement entend booster la transformation des produits agricoles, accroitre le financement aux acteurs du secteur agricole et favoriser la contribution au développement.

Société privée avec une part de l’Etat, le MIFA S.A est spécialisé dans la promotion du financement au secteur agricole.

Etant déjà une société privée, l’introduction d’un nouvel actionnaire, la PIA, n’est donc pas synonyme de privatisation, mais une stratégie du Gouvernement pour renforcer la participation de la société au financement du secteur agricole.

Le décret qui fonde la cession

En Conseil des ministres le 16 juin 2021, le Gouvernement après réflexion, a décidé de céder tout ou partie des actions de l’Etat dans le capital du MIFA.

Pour le Gouvernement, il s’agit d’une décision qui vise à améliorer les revenus des producteurs et à relever les défis qui s’imposent à la société en termes de financement du secteur agricole.

« Ce partenariat avec la PIA vise à relever les défis rencontrés dans la mise en œuvre du mécanisme du MIFA SA notamment en matière de financement de l’agriculture en particulier la focalisation sur des filières prioritaires, l’amélioration des revenus des producteurs et la fourniture en quantité suffisante de matières premières aux industries locales », avait précisé le Gouvernement.

Cet engagement sera de nouveau réitéré au Conseil des ministres du 07 juillet 2021, qui fixe les modalités du prix de cession et les objectifs que le nouveau partenaire devra atteindre en termes de développement du secteur agricole  togolais.

Avec le nouveau contrat, la PIA devient dorénavant actionnaire majoritaire du MIFA S.A et avec la Fédération nationale des groupements de producteurs de coton (FNGPC), ils détiennent les 56,5% de part, contre 43,5% du capital social gardé par l’Etat.

Du coup, la PIA prend la gestion du MIFA qui nomme le Président du Conseil d’administration. Cependant, le Gouvernement reste regardant en ce qui concerne la gestion.

Avec la nouvelle composition, le MIFA S.A pourra mieux assurer le financement des agriculteurs, promouvoir le développement du secteur et accroitre la valeur ajoutée.

Depuis longtemps, l’un des problèmes majeurs du secteur agricole reste son financement.

Selon les analystes, cette situation est due à la perception de risque très élevé que les institutions financières ont du secteur. Une chose que le Gouvernement s’efforce à y remédier à travers la restructuration du MIFA S.A

Quid des bénéficiaires

Pour les acteurs du secteur agricole qui constituent 60% de la population active, les bénéfices sont énormes.

Avec le renforcement de l’accompagnement du MIFA, les producteurs verront leur production agricole augmentée.

Au-delà, les producteurs verront leur contrat avec la société mieux respecté et le Gouvernement sera appelé à mobiliser les ressources sur d’autres filières car le MIFA prend en charge les filières plus stratégiques.

Selon Lambert Nayanté, Consultant international, le MIFA SA est un véritable outil de développement car il permet de s’affranchir de l’Etat.

« MIFA en SA est une bonne chose car elle ne sera plus derrière l’action de l’Etat. Même si l’Etat est actionnaire, le MIFA sera une société privée qui pourra aller emprunter sur le marché financier pour le besoin des promoteurs agricoles qui auront besoin de ces appuis…Le financier n’aura plus cette peur que l’Etat viendra lui dicter des lois ou la marche à suivre », a-t-il expliqué.

Mieux, la société jouera un grand rôle, dans la mesure où elle permettra aux institutions financières de mieux accompagner le secteur agricole qui ne sera plus vu comme un secteur à haut risque. Dans le sens, le MIFA travaillera à trouver des garanties pour booster le financement de l’agriculture togolaise plus particulièrement, les filières les plus stratégiques.

@gapola                                                                   

Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com     

Tél : (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60 : Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de votre site Gapola.    

« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire