Tél:+228 92 42 51 78
latest

26 juil. 2021

Pégasus : Zato Kadambaya invite le Gouvernement à investir dans le social que dans l’espionnage

Zato Kadambaya


Zato Kadambaya lève la voix contre le pouvoir de Faure Gnassingbé qui a mis sur écoute les opposants, journalistes et militants des droits de l’Homme. Pour le Représentant du Parti du Peuple pour l’Intégrité (PPI) aux Etats Unis, la gravité de la situation, doit amener l’Assemblée nationale à interpeller le Gouvernement pour situer l’opinion sur le choix du Togo, d’utiliser Pégasus pour l’espionnage.

Selon le journal Le Monde, les opposants aux régimes togolais sont en pole position de la liste des personnes espionnées par le logiciel israélien Pegasus.

Pour Zato Kadambaya, Représentant du Parti du Peuple pour l’Intégrité (PPI), il s’agit d’une situation d’extrême gravité qui ne confirme que la vraie priorité du régime togolais.

« C’est terrible, j’ai demandé que l’Assemblée nationale interpelle le Ministre concerné pour des explications. Il appartient à l’Assemblée nationale puisqu’elle est mandatée de veiller à l’acte du gouvernement. Au moment où les Togolais cherchent l’argent pour acheter du maïs, le régime togolais lui, trouve sa priorité dans l’espionnage, qui est une pratique contraire à la démocratie », a-t-il déclaré.

A en croire M. Kadambaya, le bien-être des populations togolaises n’est pas la préoccupation du régime togolais.

« Dans le programme américain Millenium Chalenge Corporation (MCC), le Togo a été le seul pays a demandé qu’on l’aide avec la communication et l’information. Alors que les autres pays comme le Burkina Faso, le Bénin ou le Ghana demandent la construction des routes, la promotion de l’éducation », a-t-il relevé avant d’ajouter : « Nous sommes en train de déranger le régime c’est pourquoi il nous met sur écoute ».

Bien que le régime de Lomé, passe son temps à espionner les Togolais, M. Zato reste confiant que l’heure de l’alternance politique sonnera pour le Togo.

« On va arriver à l’alternance politique. Les autres ont fait plus que ça. Au Togo ce n’est qu’une question de temps pour que l’alternance soit une  réalité. C’est  pourquoi on doit bien s’organiser, travailler et trouver de nouvelles stratégies », a-t-il  indiqué.

Selon le Journal le Monde, « au Togo, la surveillance fait depuis longtemps partie du quotidien des militants pro-démocratiques. Des micros distillés dans les lieux de réunion aux écoutes des lignes téléphoniques GMS en passant par la plus prosaïque infiltration des associations et partis politiques par des agents du régime, la panoplie était déjà large avant Pegasus ». Et avec ce logiciel qui exploitait, une faille de sécurité de la messagerie WhatsApp, l’espionnage est plus numérisé et la violation des libertés des citoyens plus renforcée.

Rappelons que l’exportation de Pegasus par des Etats, est soumise à l’autorisation du Ministre de la Défense israélienne. Et d’après « Le Monde », le Togo n’est pas le seul client du NSO Group la société productrice. L’on compte également le Rwanda de Paul Kagamé.

@gapola                                                                 

Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com        

Tél : (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60 : Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de votre site Gapola.

« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire