Tél:+228 92 42 51 78
latest

25 juil. 2021

UITA-Togo outille ses membres contre les troubles musculo-squelettiques



La Coordination Projet Femme de l’Union Internationale des Travailleurs de l’Alimentation, de l’Agriculture Hôtellerie Restauration, du Tabac et des Branches Connexes (UITA-Togo) a formé samedi 24 juillet 2021 à Lomé, ses membres et affiliés sur les troubles musculo-squelettiques (TMS) et ses mesures de prévention. Occasion de leurs garantir la sécurité, la santé au travail et surtout les inviter à se prémunir contre les TMS.

Placé  sous le thème : « Troubles Musculo-Squelettiques et prévention », l’atelier a servi de cadre de renforcement de capacités des membres et affiliés de l’UITA-Togo, sur les causes, les manifestations et les précautions  contre les TMS.

Pour Emilie Viho, Coordonnatrice Projet Femme de l’UITA-Togo, les TMS sont des problèmes de santé de plus en plus préoccupants pour les employés et employeurs.

En France par exemple, les statistiques montrent que depuis plus de 20 ans, les troubles musculo-squelettiques constituent la première maladie professionnelle et dans d’autres pays européens, elles représentent un coût financier important pour les entreprises.

Depuis 2003, ces maladies ont augmenté en France de 60% et en 2015, ils ont représenté plus de 87% des maladies professionnelles ayant entraîné un arrêt de travail ou une réparation financière en raison des séquelles.



« Les troubles musculo-squelettiques (TMS) liés au travail couvrent un large éventail de problèmes associés à des tâches pénibles et répétitives. Tant les femmes que les hommes souffrent de TMS, mais on constate une nette différence entre les deux sexes concernant la prévalence de symptômes dus à l’utilisation d’outils et d’équipements qui n’ont pas été conçus pour le corps féminin », a indiqué Mme Viho.

Pour Bayaro Komla Emmanuel, Expert en Santé Sécurité au travail, les TMS sont plus récurrents en milieu de travail.

« Les troubles musculo-squelettiques (TMS) sont l’ensemble des affections qui touchent les muscles, les articulations, les tendons, les ligaments et parfois les cartilages. Globalement, tout ce problème n’est pas sur le lieu de travail parce que souvent c’est dans les postures que nous prenons, les gestes et contraintes que nous avons lorsqu’on fait des efforts. Donc que ce soit à la maison comme sur les lieux de travail, on n’est soumis à des contraintes face auxquels l’on doit prendre des mesures », a-t-il déclaré.

                                                 

Selon M. Bayaro, les précautions à prendre contre les TMS, peuvent être de trois (3) ordres.

« La première, c’est d’arriver à écouter son corps. Si vous êtes en train de faire des choses qui vous amènent à sentir des douleurs,  ça veut dire que vous n’avez pas mis le corps dans de bonnes conditions. Maintenant, il faut connaitre les gestes et positions pour ramener le corps dans les positions adéquates. Deuxièmement, il faut savoir dans votre poste de travail quelles sont les parties à risque susceptibles de causer des TMS et savoir adopter les postures pour ne pas se faire mal… C’est pourquoi on demande à tout travailleur de respecter toutes les consignes de sécurité et santé au travail. En dernière  position, les employés et employeurs peuvent essayer de réorganiser les postes.  Là où il y a des gestes répétitifs  arrivé à réorganiser la fréquence de travail de sorte à limiter une exposition », a-t-il suggéré.

Rappelons que l’atelier a été ouvert par Yawo Achille Nyanutse, Secrétaire Général du SYNIAT, Représentant du Coordonnateur des Projets UITA-Togo.

Caleb AKPONOU                                                                 

Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com        

Tél : (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60 : Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de votre site Gapola. 

« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire