Tél:+228 92 42 51 78
latest

14 juil. 2021

Vie chère : Trois propositions du PPI pour changer la donne



La cherté de la vie touche la quasi-totalité des couches sociales au Togo.  Face à l’ampleur, le Parti du Peuple et d’Intégrité (PPI), fait des propositions en trois (3) points essentiels au Gouvernement pour atténuer la situation.

Au-delà de la crise sanitaire du Covid-19, les Togolais sont aussi confrontés depuis plusieurs semaines au phénomène de la vie chère.

Caractérisé par la hausse des prix des produits de premières nécessités, le phénomène finit par exacerber les conditions de vie des populations.

Devant la presse mardi 13 juillet 2021, le PPI avec à sa tête le Président Zato Kadambaya, a eu à présenter la stratégie devant permettre de sortir le Togo de l’impasse.

La proposition qui vise à assurer un mieux-être aux populations, s’articule autour de trois (3) points essentiels à savoir, l’institution d’une nouvelle allocation familiale, une allocation chômage et le relèvement du SMIG.

Revenant sur sa première proposition, celle de l’institutionnalisation d’une allocation familiale, le PPI suggère que ladite allocation ne soit plus liée à l’emploi comme ce fut le cas dans le cadre de « NOVISSI », mais que ça tienne compte de la situation des familles.

Ainsi, cette allocation qui pourrait être dénommée l’assistance familiale pour l’ascension sociale (AFASO), devra consister à octroyer 4000 FCFA aux familles éligibles le mois.

Au-delà des familles, ladite allocation sera également octroyée aux chômeurs notamment, les étudiants sans emplois mais ayant obtenu un diplôme valide a mentionné le parti.

« En cette période de vie chère, si ce programme existait, beaucoup de nos compatriotes chômeurs auront un pouvoir d’achat. Beaucoup de nos compatriotes sont à la maison sans travail, comment vont—ils vivre sans rémunération. Au moins cette allocation va augmenter le pouvoir d’achat », a relevé M. Kadambaya.

Le deuxième point, celui relatif au SMIG, M. Kadambaya propose qu’il soit relevé à 50.000 F et qu’il soit indexé à l’inflation

« Si le SMIG est indexé à l’inflation, chaque fois qu’il y aura une inflation de ce genre comme ce que nous vivons actuellement automatiquement les salaires vont être ajustés donc personne ne va être au seuil de la pauvreté », a-t-il expliqué.

Mettre fin à la discrimination d’âge

Au-delà de toutes les propositions, le PPI exhorte le Gouvernement à mettre fin à la discrimination d’âge afin de recruter dans la fonction publique.

Relevant qu’il s’agit d’une stratégie injuste parce que le Chef de l’Etat, en avait lui-même été victime en 2005, le parti invite donc à rectifier le tir et à donner plus de chance à tous les togolais de vivre heureux.

@gapola                                                                   

Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com        

Tél : (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60 : Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de votre site Gapola.   

« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire