Tél:+228 92 42 51 78
latest

9 août 2021

CNAP : Adrien Béléki Akouété attend la mise en œuvre des recommandations



La Convergence Patriotique Panafricaine (CPP) a activement participé à la Concertation Nationale des Acteurs des Partis Politiques (CNAP). Pour Adrien Béléki Akouété, Président de la CPP, les acteurs de la CNAP méritent des félicitations des Togolais puisque c’est la première fois et sans pression de la  rue, que des politiques de l’opposition et du pouvoir ont discuté et fait des propositions allant entre autres dans le sens de l’amélioration du cadre électoral.

Après six (6) mois d’intenses travaux dont 18 réunions du Comité d’appui et 11 séances plénières, les travaux de la CNAP ont accouché de 51 propositions dont 29 sur le cadre électoral.

Pour Adrien Béléki Akouété, Président de la CPP, les travaux se sont déroulés dans une ambiance conviviale.

« C’est la première fois que sans pression de la  rue, les acteurs politiques de l’opposition comme du pouvoir se retrouvent pour discuter entre eux dans une ambiance conviviale. On n’a pas eu besoin de quelqu’un pour nous superviser. Nous pouvons dire que cette discussion n’a pas échoué on attend la mise en application », a-t-il indiqué.

Selon M. Akouété, les discussions au sein de la CNAP contribueront à l’élaboration d’un nouveau code électoral qui prendra en compte les 29 propositions faites dans le sens de l’amélioration dudit code.

« De toute façon, il y aura un nouveau code électoral qui prendra en compte les 29 propositions sur le cadre électoral. En ce qui concerne la CENI, elle reste toujours politique avec une composition de 17 membres, dont 7 pour la majorité parlementaire, 4 pour l’opposition parlementaire, 3 membres pour l’opposition extraparlementaire et trois (3) pour la société civile », a-t-il relevé.

Aussi les discussions au niveau de la CNAP consacrent plusieurs avancées au niveau du cadre électorale.

« Si vous prenez les conclusions vous allez constater qu’on a accepté qu’il y ait une audience foraine. Aujourd’hui, nous nous sommes mis d’accord pour la première fois, qu’l y ait un fichier électoral biométrique, c’est dire qu’après le recensement le fichier sera audité. En ce qui concerne la compilation des résultats des élections, elle se fera dorénavant bureau de vote par bureau de vote, commune par commune et CELI par CELI. Pour les contentieux, il est donné 72 heures comme délai pour les présidentielles. Pour les élections législatives, sénatoriales, locales on a donné 5 jours. Et pendant ce délai, un parti peut s’organiser pour regrouper les documents qu’il faut. Nous pensons qu’on ne peut pas aller à une négociation et dire qu’on est totalement satisfait, mais il faut dire qu’il y ait des avancées », a rappelé M. Akouété.

@gapola

Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com        

Tél : (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60 : Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de votre site Gapola.  

« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire