Tél:+228 92 42 51 78
latest

11 août 2021

Egalité genre : 135.000 personnes touchées par la campagne « Heforshe »



Lancée le  23 juillet 2021 par le Ministère en charge de l’Action sociale et le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), la campagne mondiale « HEFORSHE » (Lui pour Elle) Togo, a connu son apothéose lundi 10 août 2021 à Lomé. En deux semaines, la campagne qui vise à faire participer les hommes et garçons au combat pour l’égalité des sexes, a permis de toucher 135.000 personnes dont 60% des hommes.

Selon le dernier recensement général de la population et de l’habitat (RGPH 2010), les femmes représentent 51,4% de la population togolaise et contribuent à plus de 53,7% des actifs.

Des études, il ressort que les femmes pourront davantage contribuer au développement si elles bénéficient de mêmes chances que les hommes.

Ainsi pour relever le défi et accroitre la participation des hommes et garçons à la lutte pour l’égalité homme-femme, il a donc été lancé la campagne « HEFORSHE ».

L’initiative qui vise la sensibilisation et le soutien accru du public en faveur de la prise de décision de femmes et filles au sein des foyers, familles et communautés à travers les médias traditionnels et surtout les réseaux sociaux, a permis de toucher 135.000 personnes par Twitter et 10.000 par Facebook.

La disparité un manque à gagner

Pour Aliou Dia, Représentant résident du PNUD au Togo, il ressort des études que la disparité coûte plusieurs dizaines de milliards de dollars par an à l’Afrique subsaharienne. D’où la nécessité pour le Togo, de poursuivre la sensibilisation et d’adopter un plan d’action dans le sens des objectifs « HEFORSHE » pour éradiquer le fléau.

Selon la Ministre de l’Action sociale, de la promotion de la femme et de l’alphabétisation, Adjovi Lolonyo Apédoh-Anakoma, plusieurs dispositions sont prises concernant les questions du genre et de la promotion de la femme au Togo.

Entre autres, la discrimination positive au niveau de l’éducation scolaire et de la formation professionnelle de la jeune fille, l’amélioration du cadre juridique, grâce auquel les files et les femmes accèdent à plus d’opportunités et sont plus protégées contre divers abus et violences, l’affirmation du leadership des femmes et leur représentativité dans les instances pour ne citer que ces mesures.

Cependant, nombre d’indicateurs prouvent que les femmes et les filles occupent toujours, des positions marginales.

« Cette campagne nous offre donc l’opportunité d’élargir et de relever une fois encore le débat, pour identifier les goulots d’étranglement qui empêchent nos efforts d’aboutir durablement en faveur d’une société beaucoup plus inclusive et équilibrée », a indiqué Mme Apédoh-Anakoma.

Lancée en 2014 par l’ONU Femme, la campagne mondiale « HEFORSHE » bien qu’ayant connu son apothéose lundi au Togo, devra tout de même se poursuivre en mode digitale.

Rappelons que la cérémonie  a été également marquée par un panel sur la promotion genre animé par l’Honorable Kouméalo Anaté, Togbui Djidjoli Mawuto Detu X, Chef Canton d’Aflao Gakli et Arimou Lassissi, Président du concept « Papa pour tous ».

@gapola

Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com        

Tél : (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60 : Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de votre site Gapola. 

« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire