Tél:+228 92 42 51 78
latest

11 août 2021

Le Collectif des syndicats de la santé réclame l’amélioration des conditions de travail



Le Collectif des syndicats de la santé dénonce l’application approximative des engagements du Groupe de travail de 2019 et le mépris dans la prise en compte de leurs préoccupations. Face à la presse mardi 10 août à Lomé, le Collectif annonce une grève du personnel soignant si rien n’est fait pour l’amélioration de leur situation.

Face à la détérioration de la situation qui prévaut dans le secteur de la santé au Togo, le Collectif des syndicats de la santé a décidé mardi de tirer la sonnette d’alarme.

Pour le collectif, la mise en œuvre des engagements du Groupe de travail de 2019 se caractérise par une légèreté et un mépris des autorités à mettre en œuvre les conclusions des travaux.

Conséquences : les infrastructures, les équipements, les conditions de vie et de travail des agents de santé laissent à désirer.

« Le 23 juillet 2019 à la primature, le Chef du gouvernement d’alors, Komi Selom Klassou avait annoncé la livraison de 08 scanners performants avant fin décembre 2019 au profit des CHU et CHR du pays. A ce jour le personnel de santé et la population togolaise sont toujours en attente de la réalisation de cette promesse », a relevé le Collectif avant d’indiquer le manque criard du personnel de santé : « sur les 4828 agents à recruter au titre des gestions 2018-2022 soit 1207 par an, à peine 1000 agents ont été recrutés au titre de 2018. Ce qui représente moins d’un quart des prévisions (20,71%). Et les résultats de 2020 restent non proclamés à ce jour ».

A ces insuffisances s’ajoutent d’autres difficultés que sont la non révision du cadre indemnitaire des agents de santé comme recommandé par le groupe de travail en 2019.

« Si les efforts sont fournis par toutes les parties pour résoudre les problèmes de santé, nous constatons une légèreté et un mépris dans la prise en compte de nos préoccupations  par notre ministère de tutelle quant à la mise en œuvre des engagements pris par le gouvernement dans le cadre des conclusions du Groupe de Travail », a constaté le Collectif.

Face à la situation, le Collectif invite donc le Gouvernement, plus particulièrement la primature, à prendre la mesure de la situation qui prévaut.

« Nous disons tout simplement que si rien n’est fait dans les prochains jours, nous ferons ce que nous savons faire, c’est-à-dire mobiliser la base pour réclamer nos droits », a déclaré Soulina Niwa, Secrétaire adjoint du SYNPHOT.

@gapola

Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com        

Tél : (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60 : Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de votre site Gapola. 

« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire