Tél:+228 92 42 51 78
latest

11 août 2021

Le Togo travaille à la réduction de ses émissions de GES



Le Togo tient à l’accord de Paris sur le climat (Cop 21). Le pays compte réduire ses émissions de gaz à effet de serre (GES). Mardi 10 août 2021 à Lomé, le rapport des études pour l’établissement de nouveaux engagements chiffrés en matière d'atténuation des émissions de GES pour des Contributions Déterminées au niveau national (CDN) a été soumis à validation.

En effet, les pays signataires de la COP 21, étaient engagés à réduire chaque cinq ans, leurs émissions de GES.

Ainsi avec l’appui du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), le Ministère en charge de l’environnement a commandité des études pour l’établissement de nouveaux engagements chiffrés en matière d’atténuation des émissions de GES.

Lesdites études ont été soumises mardi, à validation afin d’établir les nouveaux engagements du Togo.

Pour Aniko Pola-Akpisso, Coordonnateur Projet aux Contributions Déterminées au Niveau National (CDN), il s’agit de faire le point des différentes études menées pour une meilleure réduction des émissions GES du pays.

« En termes d’atténuation, le Togo a pris l’engagement de réduire de façon inconditionnelle son émission GES. Qu’il y ait appui ou pas, le Togo voudrait réduire de 11% ses GES. Mais s’il reçoit des appuis supplémentaires, le Togo prévoit augmenter ses efforts de 20% ce qui revient à un engagement total de 31%. Et il est donc prévu que chaque pays signataire de la Cop 21 révise ses engagements. C’est dans ce cadre que nous avons mené l’étude sur la réalisation des nouveaux engagements », a-t-il indiqué.

L’atelier a permis d’examiner les différentes propositions, améliorer le rapport sur avis et suggestion des parties prenantes et valider les nouveaux engagements chiffrés en matière des émissions de GES.

« Il y a plusieurs études qui ont été faites dans différents secteurs qui sont sources de GES notamment l’énergie, le transport, le secteur de l’agriculture foresterie et le secteur des déchets. Aujourd’hui, sur la base de différentes études, il est constaté que le Togo peut faire un effort de 20,51% en considérant le Plan National de Développement (PND) et la feuille de route quinquennale du gouvernement », a précisé M. Pola-Akpisso.

Les efforts du Togo

Pour le Coordonnateur du CDN, la démarche du Togo cadre avec les Objectifs de Développement Durable (ODD).

« Les politiques de développement du gouvernement vont déjà dans le sens d’une réduction des émissions de GES parce que le PND et la feuille de route quinquennale (2020-2025) du gouvernement, sont peu émetteurs de GES et permettent au pays de s’aligner sur les ODD », a indiqué M. Pola-Akpisso.

Pour la réussite de cette politique de la réduction de GES, la population est donc invitée à mener des activités moins destructrices de l’environnement.

Rappelons  que dans le cadre des études, le PNUD a sollicité pour le compte du Ministère en charge de l’environnement, les services du consortium de cabinets ADA et BR2D.

@gapola

Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com        

Tél : (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60 : Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de votre site Gapola. 

« PRECEDENT
SUIVANT »

Aucun commentaire